RMC Sport

OM : les vérités de MLD

Margarita Louis-Dreyfus

Margarita Louis-Dreyfus - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Interrogée ce mercredi matin par OM.net, le site officiel de l’Olympique de Marseille, Margarita Louis-Dreyfus, la propriétaire du club, fait le point sur les dossiers chauds du moment. Morceaux choisis.

Sur le PSG

« Tout le monde sait qu’il est difficile de rivaliser avec le PSG en ce moment. Son budget est 4 fois supérieur au nôtre. Il est logique que cette équipe domine le championnat de France.»

Sur sa puissance financière

« Chaque euro que je dépense pour l’OM vient des réserves limitées de ma famille et non des caisses du groupe dont mon mari était le dirigeant (…) La fondation Robert-Louis Dreyfus ne me donne, à moi et mes enfants, aucun droit sur l'utilisation des actifs du groupe et de ses ressources (…) Pour lever toute ambiguïté, le Groupe Louis-Dreyfus n’a aucun lien direct avec l'OM. Sa puissance financière, évoquée régulièrement par les journaux qui m’appellent “milliardaire”, ne sert que pour le propre développement du Groupe et ne peut en aucun cas être assimilée à ma situation personnelle (…) Je ne suis pas Robert et je n’ai pas ses possibilités financières pour imiter les investissements des actionnaires parisiens et monégasques qui sont “hors normes” au regard de la réalité économique du football français. »

Sur une cession du club

« Non. Car aujourd’hui, il n’existe aucun candidat crédible capable de s’engager à la hauteur de nos concurrents. Et je ne céderai pas le club à quelqu’un qui fait des promesses qu’il ne puisse pas tenir. Ce serait un coup fatal porté au club et j’aime trop l’Olympique de Marseille pour m’en désengager en mettant son avenir en péril. On peut toujours rêver d’un actionnaire plus “généreux”. Mais il ne faut pas oublier tous les efforts que Robert et moi avons consentis dans ce domaine. »

Sur l’OM et son rôle de tremplin pour les jeunes

« Nous sommes dans la première phase de notre plan qui vise à ce que l’OM soit un passage obligé pour les meilleurs jeunes talents du championnat de France (…) Il n’est pas envisageable de recruter à l’Olympique de Marseille des joueurs coûtant des dizaines de millions d’euros et touchant des salaires qui compromettraient l’équilibre financier que nous sommes parvenus à rétablir dans un délai très bref (…) L’amalgame à réaliser entre les deux générations explique sans doute nos résultats irréguliers. »

Sur une non-qualification pour la prochaine C1

« Au niveau financier, le manque à gagner serait important en cas de non-qualification pour la prochaine Ligue des champions. Mais la gestion rigoureuse menée par notre club nous permettra de faire face et de rester ambitieux pour la prochaine saison (…) Ce serait une grande déception (…) Si aujourd’hui le podium semble compromis, nous nous devons de l’avoir toujours à l’esprit. C’est le meilleur moyen de rester mobilisé : tant qu’il reste une chance, il faut la jouer à fond. »

<< Retrouver l'intégralité de cet entretien sur OM.net

La rédaction