RMC Sport

OM : mais au fait, qui est Gérard Lopez ?

Gérard Lopez

Gérard Lopez - AFP

Gérard Lopez fait partie de la liste des candidats au rachat de l’Olympique de Marseille, même si Margarita Louis-Dreyfus a démenti ce lundi que la vente était actée. Le businessman luxembourgeois, réputé sérieux en affaires, a construit sa carrière grâce à des coups bien sentis et se fait désormais plaisir dans le milieu du sport.

Le goût pour l'ombre

Gérard Lopez est un homme discret. « Il n’a jamais eu de velléités de se mettre en avant et de se faire mousser, expliquait le journaliste luxembourgeois Jean-Michel Gaudron en juillet dernier. Sur ce côté-là, on ne peut pas le comparer avec Tapie par exemple ». Loin de la tradition olympienne donc. « Ce n’est pas le baroudeur qui investit dans tout et n’importe quoi. » Il saura visiblement rester dans l'ombre du sportif.

>> A lire aussi : Margarita Louis-Dreyfus dément le rachat du club par Gérard Lopez et le retour de Marcelo Bielsa

Toujours à la recherche de l’innovation

Gérard Lopez pourrait faire office de créateur à l’OM. L’homme d’affaires ne manque jamais d’idée à en croire le magazine luxembourgeois Paperjam. « Dès 17 ans, il conçoit un logiciel de gestion de chantiers de construction » puis, après quelques expériences et quelques rencontres, il crée la société de capital risque Mangrove Capital Partners avec qui il flaire un très bon coup nommé... Skype.

>> A lire aussi : Bielsa de retour ? Passi assure qu'il n'est pas au courant

Il sait faire fructifier son business

En 2005, son entreprise revend une de ses participations, Skype donc, contre plus de quatre milliards d’euros à l'entreprise américaine eBay. Formé au marché des investissements, Gérard Lopez crée ensuite le groupe de conseil et d'investissement, Genii Capital, avec son ami d’enfance, Eric Lux. Un peu plus tard, Gérard Lopez profite du rachat d’une partie de l’écurie de Formule 1 Lotus-Renault pour donner de la visibilité à son entreprise.

>> A suivre : Toute l'actualité foot

Le job de président? Il connaît

Ancien président de l’écurie Lotus F1 Team, propriété de Renault depuis 2015, Gérard Lopez est également à la tête d’un club de première division luxembourgeoise, le CS Fola Esch. « Toujours entre deux avions, il trouve encore le temps d’assister aux matches » de son club, relate le magazine luxembourgeois Paperjam. En rachetant l’OM, il trouvera sûrement bien le temps de visiter le Vélodrome.

la rédaction