RMC Sport

OM-Monaco : le Vélodrome, nouvelle force

Le Stade Vélodrome accueille le choc OM-Monaco ce dimanche

Le Stade Vélodrome accueille le choc OM-Monaco ce dimanche - -

Si la rénovation du Stade Vélodrome ne sera achevée qu’au début de la saison prochaine, l’avancement des travaux permet aux supporters marseillais de remettre l’ambiance. Et de pousser l’OM ce dimanche face à Monaco (21h).

Sous la toile, le bruit. Le Vélodrome n’est plus le même, à un peu moins d’un an de la fin de sa rénovation. Ou plutôt révolution. D’un stade ouvert aux quatre vents, enfin surtout au Mistral, à un écrin où les chants pourront enfin résonner. Spectateurs, joueurs et dirigeants marseillais ne peuvent que se féliciter de ce changement avant le deuxième match à domicile de la saison pour l'OM, ce dimanche face à Monaco (21h). Car si les travaux concerneront encore cette année le virage sud et la tribune Jean-Bouin, l’ensemble a de la gueule… et de l’oreille. « Ce qui est vraiment très convaincant, c’est que lorsqu’il y a la moitié du virage qui chante, ça fait plus de bruit qu’un virage entier avant » savoure Michel Tonini, le boss des Yankees (virage nord).

« Moi, je ne suis pas un footeux, mais je pense que ça va faire du bruit, poursuit Bruno Botella, le PDG d'Arema, gestionnaire du Vélodrome. C’était l’effet recherché avec le toit et je pense que ça marche. On n’a pas corrigé la pente des virages mais on a beaucoup travaillé sur les tribunes Ganay et Jean-Bouin. » Le premier test, face à Evian TG (2-0), a été concluant. Et prometteur. « On a passé des années et des années à voir nos chants s’envoler dans les airs, explique Christian Cataldo, leader des Dodgers. Là, avec ce toit et cette caisse de résonnance, je pense que ça va être dur pour les équipes adverses. Et surtout, ça peut agir sur nos joueurs. »

« Gargamelle, il va se rendre compte que le football, ce n'est pas que le pognon »

Les stars de la Principauté sortent d’un match à huis clos au Stade Louis-II, contre Toulouse (0-0). Elles évolueront dans un Vélodrome à guichets fermés ce dimanche (48 000 places, 67 000 à la livraison). Le contraste donne des angles d’attaque aux supporters de l'OM, un peu envieux de la présence de Radamel Falcao dans les rangs monégasques... « On se languit vraiment de voir ce que ça donne dans les grands matches, confie Michel Tonini. Je pense que lorsqu’on va jouer contre Monaco, le fameux Gargamelle, il va se dire : ‘‘mais qu’est-ce que je fous à Monaco, pourquoi je ne suis pas là ?’’. Parce qu’à Monaco, il va se faire ch… pour beaucoup d’argent et il va se rendre compte que le football, ce n’est pas que le pognon, mais c’est aussi la passion ! » Elle est de retour au Vélodrome.

A lire aussi :

- Valbuena : « L’OM peut être champion de France »

- Paris et l’OM pas logés à la même enseigne

- Anigo : « On n'a aucune crainte »

LP avec FGe