RMC Sport

OM - Morel : « Je serai pour Paris »

Jérémy Morel

Jérémy Morel - -

Invité des Grandes Gueules du Sport sur RMC, Jérémy Morel, le défenseur de l’OM, a confié qu’il supporterait le PSG face à Lyon, ce dimanche (21h), en clôture de la 36e journée de Ligue 1. Une victoire parisienne permettrait à Marseille de sécuriser sa deuxième place au classement.

Jérémy, qui allez-vous supporter ce dimanche entre Lyon et le PSG ?

Notre but est de nous qualifier pour la Ligue des Champions et on va essayer de l’atteindre. Je serai, pour la première fois, je pense, pour Paris. Ça nous assurera la qualification directe pour la Ligue des champions. Je pense que la première place sera difficile à atteindre, parce qu’en cas de défaite, Paris aura quand même 4 points d’avance. Tant que mathématiquement c’est possible d’être champion, il faut y croire mais ce sera difficile.

Que répondez-vous aux observateurs qui reprochent à l’OM d’être ennuyeux à regarder ?

Ils n’ont qu’à arrêter de nous regarder ! C’est sûr que sur certains matches, nous n’avons pas produit un jeu très flamboyant. Maintenant, à la fin de saison, on retient le classement et les compétitions qu’on va jouer la saison prochaine. Je pense que nous n’avons pas tiré le maximum des capacités de notre effectif. On est reparti avec un groupe quasi similaire à celui de l’année dernière. On a pris conscience de cet effectif et on ne voulait pas revivre une saison pareille. On a encore les critiques de début de saison en tête, c’est le foot, on s’attendait à en avoir. Le but, c’était de contrer tout ça. Au final, ça nous donne raison. Tout le monde nous voyait craquer ou lâcher à un moment. Nous, on y a cru et on y croit encore, en espérant que ça tienne.

Comment expliquez-vous que le public marseillais ait fini par vous apprécier après vous avoir longtemps critiqué ?

Je sais que mes prestations sont meilleures. Il faut aussi tenir compte de l’équipe. Elle marche bien. Tout le monde joue son rôle à fond donc pour chacun, c’est plus facile de tirer son épingle du jeu. Pour pouvoir marquer, il faut une base défensive solide. Tout le monde s’attache énormément au efforts défensifs donc pour attaquer, c’est plus facile. Quand on a commencé notre premier stage d’avant-saison, on était peu mais ce n’est pas plus mal, tout le monde se sentait concerné. Le coach avait une idée précise des règles à mettre en place et tout le monde s’y tenait.

Serez-vous à Marseille la saison prochaine ?

Oui, j’ai encore deux ans de contrat. Et avec la saison qu’on vient de faire, on n’a qu’une envie, c’est de continuer !