RMC Sport

OM: Payet estime que son équipe "a manqué de respect à Troyes"

Très énervé dimanche dernier pendant et après le match remporté in extremis par l’OM à Troyes (2-3), Dimitri Payet en a dit un petit peu plus jeudi en conférence de presse sur les raisons qui l’ont conduit à un tel comportement.

Malgré la victoire arrachée en toute fin de match, Dimitri Payet n’a pas aimé la performance de son équipe dimanche dernier à Troyes (2-3). Le capitaine olympien ne s’en est pas caché pendant (il a ostensiblement boudé les réalisations de Mitroglou et Thauvin) et après la rencontre, allant jusqu’à prononcer des mots assez durs au micro de nos confrères de Canal Plus ("On fait de la merde, tout simplement").

"Une journée de repos qui a permis de se calmer"

Quatre jours après un comportement qui a surpris et qui n’a pas forcément été bien compris, le milieu de terrain international est quelque peu redescendu en pression. "Il y a eu une journée de repos qui a permis de prendre du recul et de se calmer, a-t-il expliqué jeudi devant la presse, à deux jours du match contre son ancien club, Lille (17h, 34e journée de L1). On a échangé, bien sûr. Il faut qu’on se parle pour éviter que ce genre de matches ne se transforment en défaite ou match nul; ce qui pourrait coûter cher dans la dernière ligne droite."

Pour aller un petit peu plus loin et expliquer son attitude, Payet a ensuite détaillé l’origine de son énervement. Selon lui, Marseille aurait dû prendre bien plus au sérieux les Troyens. Au sortir du récital européen contre le RB Leipzig (5-2), le Réunionnais estime que son équipe n’a pas affiché un visage digne de son rang. "Quand on sait que l’adversaire joue sa survie en L1 et que nous on revient d’un match extraordinaire le jeudi, je trouve qu’on a manqué de respect à cette équipe de Troyes. Il y avait un écart au classement qui voulait dire qu’on pouvait mieux gérer ce match. Collectivement, on n’a pas été bons. On doit mieux gérer parce qu’on a des échéances importantes qui arrivent."

Une attitude de leader?

Face à l’Estac, alors que l’OM est en plein sprint face à l’OL pour décrocher un ticket pour la prochaine Ligue des champions, Payet a eu très peur de ne pas ramener les trois points. En bon capitaine, il ne s’est donc pas privé d’expliquer que l’engagement et l’implication des siens n’étaient pas suffisants, au moins en début de match. Beaucoup y verront là l’attitude d’un leader indispensable pour que l’OM mène à bien toutes ses batailles de fin de saison.

A voir aussi >> L'OM s'inflige un huis-clos partiel contre Lille en sanctionnant les Fanatics

Jean-Moïse Dubourg (avec Florent Germain à Marseille)