RMC Sport

OM-PSG - Jallet : « A nous de mettre des gifles »

-

- - -

A J-1 du choc de la 8e journée de Ligue 1 face à l’OM dimanche (21h) au Vélodrome, le latéral du PSG Christophe Jallet promet que son équipe ne retombera pas dans ses errements de la saison passée (défaite 3-0).

Christophe, il y a bien longtemps qu’un OM-PSG n’avait pas suscité un pareil engouement…

Ça fait un bon bout de temps que ce « clasico » n’a pas opposé le 1er au 2e du championnat, avec la possibilité pour l’un de prendre de l’avance ou le deuxième de rattraper le premier. Il y a une attraction plus importante que ces dernières années. C’est de bon augure.

Dans quel état d’esprit abordez-vous la rencontre ?

On y va avec une belle carapace. Ils savent qu’ils ont peut-être un avantage sur nous au niveau de l’impact physique. Ils vont essayer de jouer au maximum là-dessus. Ça a plutôt pas mal marché les années précédentes. On a tendu une joue, puis l’autre, c’est à nous de mettre les gifles cette fois et surtout de repartir avec les 3 points.

Que vous a-t-il manqué lors de vos précédentes sorties au Vélodrome, notamment l’année dernière (défaite du PSG 3-0, ndlr) ?

On a souvent été déficient dans l’agressivité. L’année dernière, on aurait dit des U19 qui jouaient contre des pros. On s’est fait bouger dans ce domaine-là. Quand on gagne les duels et qu’on a la possibilité d’imposer son jeu, c’est quand même plus facile. Ça passera par là aussi ce week-end. Il faudra d’abord gagner le combat, ce qui nous permettra de déployer notre jeu. Il faudra avoir un peu moins de déchet technique que sur les deux derniers matches. C’est plus compliqué quand on n’a pas la maitrise du ballon de pouvoir poser des problèmes à l’adversaire.

Avez-vous récupéré après votre première défaite de la saison en Ligue des Champions face à Porto mercredi (0-1) ?

Ça ne nous a pas laissé le temps de gamberger après cette défaite de Porto. Il fallait vite se remettre au travail et aborder ce match de la meilleure des façons. C’est positif pour nous d’avoir ce choc. Il arrive au bon moment, avant la trêve internationale pour nous étalonner face au leader du championnat. On va voir si on est capable de battre tout le monde dans ce championnat. On l’a prouvé en allant gagner à Lille (2-1 lors de la 4e journée).

« Ce match ne m’empêche pas de dormir »

Etes-vous surpris par le début de saison de l’OM ?

On peut le voir quasiment tous les ans. Les équipes qui gardent une certaine stabilité démarrent mieux que les autres. C’est le cas de Marseille cette année. Ils n’ont pas fait un recrutement exceptionnel mais juste des joueurs de complément qui s’ajoutent bien à leur système et à leur base de la saison passée. Ce n’est surprenant, mais je ne sais pas si ça pourra durer toute la saison. Ils ont fait une première partie de championnat très intéressante.

Le coach de l’OM, Elie Baup, a déclaré penser à ce match chaque seconde, y compris la nuit. Vous empêche-t-il de dormir ?

Je pourrais faire un cauchemar sur les blagues de Gignac. Il m’en a tellement faites quand on était ensemble à Lorient. C’est un gros choc, tout le monde l’attend ce match. Mais la rencontre de Porto était au moins aussi importante. On est habitué à jouer des gros matches toutes les semaines. Ça ne m’empêche pas de dormir.

Propos recueillis par Loic Briley