RMC Sport

OM – PSG : les réactions

L’OM a remporté le choc de cette 25e journée et plongé le PSG dans le doute. Les réactions.

Paul Le Guen : « C’était âprement disputé. On a eu des possibilités surtout en première mi-temps, on aurait pu prendre un avantage plus net. On était dominateur et on avait le sentiment d’avoir le match en main. Il nous a échappé sur les dix dernières minutes de la première mi-temps. On n’est pas assez bon défensivement pour pouvoir tenir le score. C’est très rageant car je pense qu’on avait pris les choses par le bon bout et qu’on se montrait vraiment gênant pour l’adversaire. On faisait ce qu’il fallait puis ça nous a échappé en dix minutes, notre situation au classement est compliquée, et les choses sont très serrées. Une défaite au lieu d’une victoire ça coûte très cher c’est ça qui est frustrant. Le fait que ce soit Marseille rajoute un petit peu. C’est notre situation au classement qui me préoccupe ce soir. »

Eric Gerets : « Il faut aussi savoir gagner des matches où on n’atteint pas son meilleur niveau. Ce qui a été le cas aujourd’hui. Ce que l’équipe a montré après avoir été mené au score c’est qu’ils ne se sont pas laissé faire. On marqué le goal, le deuxième, et entre la 52e et la 60e minute on avait la possibilité de finir le match mais on ne l’a pas fait. On n’a pas vraiment souffert mais il y avait du suspense jusqu’à la fin. Après 94 minutes, je crois qu’on peut dire que cette victoire est méritée. Un grand merci à notre public. Ils auraient pu demander un peu plus de leur équipe mais ils ont compris qu’aujourd’hui on était fatigué de la Coupe d’Europe. Les encouragements nous ont fait beaucoup de bien. »

Pape Diouf : « Satisfait mais pas seulement parce que nous avons battu le PSG même si ça offre une once de jubilation supplémentaire, parce que nous sommes dans la continuation d’une série. Le plus important pour nous était de continuer dans cette dynamique de victoire. Aujourd’hui ça s’est fait face à un PSG coriace même si leur but est peut-être entaché d’une erreur d’arbitrage ensuite nous avons eu la réussite nécessaire pour marquer deux fois. »

La rédaction - Lionel Dian