RMC Sport

OM : quand les joueurs et les supporters s’expliquent

Steve Mandanda

Steve Mandanda - -

La réunion prévue entre leaders des groupes de supporters et joueurs marseillais a eu lieu ce mardi au centre Robert Louis-Dreyfus. Un échange « viril mais correct » qui aura permis de mettre les choses à plat et d’apaiser les tensions.

D’un côté, des reproches sur les performances et l’investissement sur le pré. De l’autre, l’incompréhension face à quelques insultes trop virulentes et la demande d’un soutien qui perd chaque fois un peu plus de son souffle. Entre supporters et joueurs marseillais, il y avait des choses à se dire. Alors on a pris rendez-vous. Organisée ce mardi à l’issue de la séance d’entraînement de l’OM, la réunion entre les leaders de groupes de supporters et les joueurs a permis à tous les participants d’échanger les yeux dans les yeux. « Et sans insulte, c'était viril mais correct », a confié à RMC Sport l'un des supporters présents au centre Robert Louis-Dreyfus. Tous les joueurs (sauf Benoit Cheyrou, malade), l’ensemble du staff (Anigo, Emon, Passi, etc) et de nombreux dirigeants, dont le président Vincent Labrune étaient présents. Tout ce beau monde avait rendez-vous dans la cafétéria de la Commanderie, avec boissons et petits fours au menu.

Selon nos informations, après une introduction de Labrune, qui a demandé le soutien des fans de l'OM, ce sont les cadres qui ont fait face aux supporters et pris la parole, avec en première ligne Ayew, Diawara, Gignac, Mandanda et Valbuena. Nkoulou et Payet sont eux restés plus en retrait, assis sur une banquette au fond de la cantine. L'un des supporters a même lancé : « Ils sont où Nkoulou et Payet ? Nicolas, c'était le meilleur, tout le monde le voulait, même le Barça, et maintenant la réserve n'en veut même pas ! Et Payet, il va regarder la Coupe du monde à la télé si ça continue. » Les deux hommes n'ont pas bronché.

Mandanda : « On a besoin de vous »

Capitaine d’un bateau phocéen qui semble à la dérive, Steve Mandanda a assumé son rôle. « L'équipe est fébrile, on en est mal de confiance et on a besoin de vous », a lancé gardien. Avant que Gignac ne se plaigne de quelques insultes trop récurrentes à son goût chez les jeunes supporters du Vélodrome. Les fans ont également vidé leur sac gentiment. Christian Cataldo, le leader des Dodgers, s'est par exemple adressé à Mendy et Imbula pour leur rappeler que « l'OM est un club qu'il faut respecter, qui peut vous amener très haut mais peut aussi vous couler. » « Bien parlé », a glissé Diawara après cette intervention.

Bref, la réunion aura permis d'apaiser quelques tensions entre le club et ses supporters. « Le passé, c'est le passé, a conclu Cataldo. Une nouvelle saison commence demain (mercredi) avec OM-Valenciennes (match en retard de la 21e journée de L1, ndlr). On va les encourager au Vélodrome car on tous envie que l'OM gagne ses trois prochains matchs à Marseille ! La réunion a permis à tout le monde de se parler franchement. S'ils n'ont pas compris là, ils ne comprendront jamais. » Les virages vont donc chanter pour l'OM ce mercredi au Vélodrome. Aux joueurs de reconquérir tout leur public, même ceux qui n'appartiennent pas aux groupes officiels et qui délaissent de plus en plus le Vélodrome par dépit ou indifférence.

A lire aussi :

>> Gignac : « Attendez que je rate mon premier contrôle pour m’insulter… »

>> Di Meco : « Il faut vendre l’OM ! »

>> Emon au chevet d’Anigo et de l’OM

F.G.