RMC Sport

OM-Reims : Bielsa s’est-il trompé ?

OM-Reims : Marcelo Bielsa

OM-Reims : Marcelo Bielsa - AFP

L’OM a été tenu en échec par Reims (2-2) ce vendredi soir au Stade Vélodrome, en match d’ouverture de la 25e journée de L1. Les Marseillais, qui avaient pourtant réussi à renverser la vapeur, ratent une occasion de reprendre provisoirement les commandes du championnat.

L’OM rate la marche

En s’imposant face à Reims, les Marseillais avaient l’occasion de reprendre provisoirement la tête du championnat, place qu’ils n’ont plus occupée depuis la 20e journée. Mais piégé par une équipe de Reims audacieuse, l’OM devra se contenter d’un point (2-2) qui ne fait pas ses affaires. Même si l’équipe de Marcelo Bielsa, menée 1-0 après 6 minutes et un but de Nicolas De Préville (6e), a fait preuve de caractère en renversant la vapeur grâce à Dimitri Payet et André Ayew (69e), elle s’est fait surprendre en fin de match sur une tête de David Ngog (90e). L’OM, qui compte un point de retard sur Lyon avant son déplacement à Lorient dimanche, pourrait voir le PSG lui chiper sa 2e place samedi face à Caen. Et les Phocéens se déplaceront à Saint-Etienne dans une semaine…

Bielsa, des choix tactiques contestables ?

Les choix d’El loco sont parfois difficiles à suivre. Ce fut le cas lors de cette deuxième mi-temps durant laquelle l’OM prenait le dessus sur son adversaire rémois. Un retour gagnant grâce notamment à la sortie de Romao et le replacement d’André Ayew, Ocampos entrant sur le flanc droit de l’attaque marseillaise. Oui mais voilà… Alors que les Phocéens menaient 2-1, l’Argentin a fait sortir Florian Thauvin, excentré à gauche, pour faire entrer Bill Tuiloma (76e). Puis Dimitri Payet, pourtant excellent, à la place du défenseur Baptiste Aloe (82e). André Ayew est repassé à gauche. Des changements qui ont complètement désorganisé une équipe qui semblait avoir trouvé son équilibre. « Je regretterais de ne pas avoir fait ces choix tactiques », a expliqué Marcelo Bielsa après la rencontre.

Ayew, une titularisation et un but pour retrouver le moral

On l’avait laissé inconsolable, dimanche, à l’issue d’une terrible série de tirs au but contre la Côte d’Ivoire en finale de la CAN. Abattu, le Ghanéen voulait effacer au plus vite ce cauchemar en jouant contre Reims. Souhait exhaussé au-delà de ses espérances puisque le Marseillais était non seulement dans le groupe de Marcelo Bielsa mais aussi sur le terrain au coup d’envoi. Et quoi de mieux qu’un but pour retrouver le moral ? Opportuniste après une volée manquée, c’est lui qui a offert le deuxième but aux Phocéens, son quatrième but de la saison en L1.

Fin de série au Vélodrome

Le nouveau Stade Vélodrome était une forteresse imprenable. Elle l’est toujours mais contrairement aux 11 matches précédents, les Olympiens n’en sont pas sortis vainqueurs. Avec 11 succès de rang, le record de 1948 restera donc égalé mais pas battu.