RMC Sport

OM: scène très tendue entre Villas-Boas et un journaliste sur le parking

Après les menaces verbales en conférence de presse suivant Rennes-OM (2-1) mercredi, la tension est montée d'un cran entre André Villas-Boas et un journaliste sur le parking du Roazhon Park.

Sa colère n'avait rien à voir avec la défaite de l'OM à Rennes (2-1) quelques minutes plus tôt. André Villas-Boas s'en est pris ouvertement à un journaliste de La Provence, mercredi à l'issue de la rencontre. L'entraîneur marseillais l'a d'abord menacé verbalement au moment de quitter la conférence de presse à la vue de tous les autres journalistes présents et médusés. 

"Merci hein, a-t-il lâché à la victime de son courroux. Continue comme ça, je t'attrape moi. Si j'ai la chance de t'attraper... continue comme ça, c'est bien." Le conflit entre les deux hommes s'étend depuis plusieurs jours. Après la victoire face à Monaco (2-1) le week-end dernier, il avait déjà publiquement reproché à un collègue du même journal deux Unes qu'il n'avait pas apprécié sur le parcours de l'OM en Ligue des champions: "C'est pas brillant", "AVB en C1, touché-coulé". 

"Tu travailles encore pour la Provence?, avait-il interrogé. Tu sais qu'ils ont fait sortir une Une qui était pathétique, une attaque personnelle contre moi que je n'ai pas très bien prise, regrette Villas-Boas. Il n'est pas là, le journaliste, j'ai un gros respect pour toi." Mercredi à Rennes, le journaliste en question était là et "AVB" a décidé de régler ses comptes directement avec lui. 

Carvalho a retenu Villas-Boas

La publication d'un éditorial piquant la matin du match n'a pas été du goût du technicien portugais. Mais, alors pas du tout. Après sa saillie verbale en salle de presse, Villas-Boas a retrouvé le journaliste sur le parking du Roazhon Park lors d'une scène très tendue. En rejoignant le bus de l'équipe, l'entraîneur s'est dirigé vers le journaliste, collant son visage au sien. Il y aurait eu des menaces et des insultes. Ricardo Carvalho, adjoint d'AVB, a retenu Villas Boas pour que ça n'aille pas plus loin.

Les confrères présents sont revenus signaler la scène auprès du délégué UJSF (Union des journalistes de sport en France). Aucune communication n'a encore été effectuée mais les prochains jours s'annoncent explosifs au centre Robert-Louis-Dreyfus. Une conférence de presse est programmée vendredi (13h) à la veille de la réception de Reims, samedi (19h, 16e journée de Ligue 1). 

RMC Sport