RMC Sport

Payet : « Je n’ai pas envie de souffler »

Dimitri Payet

Dimitri Payet - -

Auteur face à Evian Thonon-Gaillard de son troisième but en deux matches avec l’OM, Dimitri Payet a savouré sa première au Vélodrome. Déjà décisif, l’international français entend conserver ce rythme le plus longtemps possible.

Dimitri Payet, deux matches, deux victoires : début de saison parfait pour l

Oui, on prend six points en deux matches. On ne peut pas rêver mieux pour un début de saison. On est satisfait.

Vous marquez pour votre première à domicile...

J’arrive à marquer ce soir pour mon premier match au Vélodrome. C’était important pour moi de faire bonne figure pour ce premier match dans mon nouveau stade. La semaine passée avec la sélection, je l’ai payée un peu physiquement aujourd’hui. J’ai essayé de faire mon maximum, de jouer les coups offensifs à fond.

Qu'avez-vous pensé de ce stade Vélodrome new look ?

Ça reste particulier avec ce stade qui commence à prendre forme. On a bien vu ce soir qu’avec le toit fermé, ça donnait une autre dimension à cette ambiance-là. Ça peut beaucoup nous aider à domicile. Si on arrive à être bien en place et à faire craindre à nos adversaires de venir ici, ça peut être un plus pour nous dans la saison.

« Etre prêt tout de suite »

Trois buts en deux matches, vous voilà déjà affûté.

A mon poste il faut être décisif. Il faut marquer. Aujourd’hui je l’ai fait. C’est ce qu’on me demande. J’essaie de faire du mieux possible. Après qu’il soit beau ou pas… l’important, c’est que ça rentre.

La pression marseillaise ne semble pas vous inhiber pour le moment...

Je me suis préparé pour. Je savais qu’en arrivant ici, il y aurait pas mal d’attente et pas forcément de patience. Il fallait être prêt tout de suite. Je suis parti en vacances, j’ai coupé et j’ai repris avec beaucoup d’envie, de travail. Si aujourd’hui ça paie tout de suite, tant mieux.

Vous pouvez souffler un peu...

Je n’ai pas envie de souffler. J’ai envie de faire une grosse saison. C’est l’objectif que je me suis fixé en venant ici. Il ne faut pas souffler, au contraire.

A lire aussi

OM-Evian : on prend les mêmes et...

Lyon persiste et signe

L'actu de la Ligue 1

La rédaction