RMC Sport

Payet, Mbappé, Depay... La Ligue 1 rejoint le "Blackout Tuesday"

Après la mort tragique de George Floyd entre les mains de policiers américains, le monde de la musique a lancé ce mardi l'initiative "Blackout Tuesday", qui se traduit entre autres par la multiplication de carrés noirs sur les réseaux sociaux pour lutter contre le racisme. Le monde du sport, et particulièrement de la Ligue 1, a lui aussi rejoint le mouvement.

C'était à la base une initiative de l'industrie musicale, devenue virale. Huit jours après le décès de George Floyd, un homme afro-américain, entre les mains de policiers du Minnesota, plusieurs grandes maisons de disques et des artistes de renommée internationale ont appelé à un "Blackout Tuesday" (un "mardi débranché") pour protester contre le racisme et les violences policières faites aux personnes noires. "Le spectacle ne peut pas continuer, alors que les gens de notre communauté sont chassés et tués”, ont expliqué les Américaines Brianna Agyemang et Jamila Thomas, à l'origine de ce mouvement.

Concrètement, cette journée, qui invite les participants à une réflexion globale, se traduit pas une suspension des sorties au sein de certains labels, par des micro-événements sur des plateformes de streaming, mais aussi par une invasion de carrés noirs sur les réseaux sociaux. Et le monde du sport, notamment du football en Europe, s'est rapidement investi.

"Agissons tous ensemble", demande Kurzawa

Sur leur compte Instagram ou Twitter, Marcus Rashford (Manchester United), Gianluigi Donnarumma (AC Milan), Zinedine Zidane ou encore Patrice Evra, pour ne citer qu'eux, y sont ainsi allés de leur écran noir, parfois avec un commentaire pour expliquer leur démarche, parfois non. C'est aussi le cas de nombreux acteurs de la Ligue 1.

Du côté de l'OM, Dimitri Payet, Kevin Strootman, Jordan Amavi, Valentin Rongier, ou Kostas Mitroglou ont rejoint le mouvement. Au sein du vestiaire parisien, Kylian Mbappé, qui s'était exprimé ces derniers jours sur le sujet, a aussi publié son carré noir, tout comme ses coéquipiers Idrissa Gueye ou Layvin Kurzawa. "Agissons tous ensemble", demande le défenseur français sur Twitter. En fin de journée, Neymar a également suivi.

Hamari Traoré (Rennes), Alexander Djiku (Strasbourg), Memphis Depay (OL), ou Cesc Fabregas (Monaco), parmi de multiples exemples, ont également relayé le message, tout comme le club du FC Nantes. Reste à voir si celui-ci sera entendu.

CC