RMC Sport

Payet ne regrette pas

Dimitri Payet

Dimitri Payet - -

Dix jours après l’échec de son bras de fer pour rejoindre le PSG, l’attaquant stéphanois, qui est dans le groupe pour affronter Lyon lors du derby de samedi (21h), revient pour la première fois sur cet épisode.

Ce n’est pas un bavard. Que ce soit dans les couloirs du Stade de France au lendemain d’une première sélection chez les Bleus ou à l’Etrat, au centre d’entraînement de Saint-Etienne. Entre ces deux épisodes, l’image de Dimitri Payet a changé. Il était un simple timide après France-Roumanie au mois de septembre. Il est devenu un petit enfant terrible fin janvier après être allé au clash avec les dirigeants des Verts dans l’espoir de rejoindre le Paris Saint-Germain. S’il a échoué à faire entendre sa volonté, le Réunionnais n’a pas donné dans le mea-culpa jeudi lors de sa première apparition post-bras de fer en conférence de presse.

« Je ne regrette pas », a-t-il expliqué. De réponses laconiques en refus polis de préciser certains points, il a insisté sur son envie de montrer sur le terrain ce dont il est capable. « Le trait, je l’ai tiré il y a déjà quelques temps » assure-t-il. Samedi, à 21h, ce sera l’occasion idéale pour lui de se faire pardonner par les supporters des Verts. Car se présentera en face le rival lyonnais qui a déjà mordu la poussière au match aller, avec un but et une excellente prestation de Dimitri Payet.

Des négociations en stand-by

« Ça reste un bon souvenir, reconnaît-il. Mais c’est un autre match, un autre contexte. » Un contexte qui pourrait amener les travées de Geoffroy-Guichard à le siffler. « Je n’appréhende pas du tout l’accueil des supporters, confie-t-il. Ils seront concentrés sur l’adversaire. » Une bonne prestation ferait oublier son voyage à Paris le dernier jour du mercato.

Dans les semaines suivantes, il négociera peut-être à nouveau avec ses dirigeants au sujet de la prolongation de son contrat, qui s’achèvera en juin 2013. Ce n’est gagné. « On s’est donné pour objectif de se reconcentrer sur le championnat. Après, le moment viendra pour discuter. » S’il assure que cette expérience va lui servir, Dimitri Payet ne jure pas qu’il ne rejouera plus au bras de fer. Sa réponse à cette question ? « Je ne sais pas. »

LP avec EJ à Saint-Etienne