RMC Sport

Perrin : « On n’est pas en crise »

Pour Alain Perrin, "Saint-Etienne n'est pas en crise, mais en manque de résultats".

Pour Alain Perrin, "Saint-Etienne n'est pas en crise, mais en manque de résultats". - -

L’entraîneur de Saint-Etienne a fait face aux questions qui ont suivi la nouvelle défaite, et troisième de rang, samedi à domicile face au promu Boulogne (1-0). Pour Alain Perrin, le parallèle avec la saison dernière ne tient pas.

Alain Perrin, Saint-Etienne est-il déjà en crise au bout de trois journées ?
On est en crise de résultat mais on n’est pas en crise. On est en manque de résultats. On est encore malheureux ce soir. Il n’est pas normal que sur ces nombreuses occasions, on n’arrive pas à marquer au moins un but, et qu’on ne marque pas les premiers. Sur un coup on subit le hold-up.

Qu’y a-t-il d’encourageant dans ce que vous avez vu ce soir ?
Tout est positif par rapport à la façon d’approcher de jouer. Si on joue tous les matches comme ça, ça m’étonnerait qu’on perdre chaque fois 1-0. L’état d’esprit est bon. On va aussi bénéficier de renforts qui permettront de faire des rotations.

Qu’avez-vous pensé de votre nouvelle recrue Sanogo ?
Ce n’est pas Messi comme j’ai pu le lire ici où là. Il nous apporte de la puissance, dans les duels, la conservation du ballon. Mais il a été tributaire du jeu autour de lui, il n’a pas eu la réussite à l’image de l’équipe.

Comprenez-vous les supporteurs qui ont envahi le terrain à la fin du match ?
Je ne les juge pas, mais je ne les comprends pas pour autant. En Angleterre, les joueurs seraient sortis sous les applaudissements du public parce qu’ils avaient fournis du spectacle. Malheureusement, le public reste sur la déception d’une défaite alors que le contenu a été bon.

Quel discours allez-vous tenir à vos joueurs ?
Il faut regarder ce qui a été positif. Avec des jeunes joueurs, il y a matière à progresser. Le haut niveau, c’est une affaire de détails à régler.

Redoutez-vous le spectre de la saison dernière ?
Absolument pas. On joue avec six titulaires en moins. C’est pénalisant pour les changements de joueurs. Quand je termine le match avec des novices comme Sako, Rivière et Faye, c’est compliqué pour eux de trouver des solutions dans des conditions difficiles.

Parlez-nous du recrutement…
Cette semaine on devrait avoir une ou deux recrues, un attaquant et un milieu offensif. Les négociations vont se faire ce week-end, et comme c’est la dernière semaine, on pourra basculer sur une autre piste.

La rumeur Rothen a circulé ces dernières heures…
On ne cherche pas de joueur sur le côté gauche puisqu’on a Payet et Sako. On recherche un milieu offensif côté droit, et un attaquant de pointe.

La rédaction - Edward Jay