RMC Sport

Philippe Perez, du Red Star à l’OM

-

- - -

Le nouveau directeur général du club marseillais, qui œuvre dans l’audiovisuel et la publicité, n’est pas un inconnu dans le football. Il fait partie depuis 2003 de l’équipe dirigeante du Red Star, mythique club de la banlieue parisienne aujourd’hui en CFA.

Etonnement quand son nom apparaît dans le communiqué distribué aux journalistes à l’issue du Conseil de surveillance de l’OM ce jeudi, en fin d’après-midi : « Philippe Perez, directeur général ». Autrement dit numéro 2 du club marseillais en remplacement d’Antoine Veyrat, débarqué. Qui est cet inconnu du grand public ? L’homme a 51 ans. Né en Algérie, expert-comptable de formation, il est basé en région parisienne et s’est spécialisé dans l’audiovisuel et la publicité. Il a notamment travaillé à Réservoir Prod, la maison de production de Jean-Luc Delarue où il a côtoyé un certain Vincent Labrune. « Il était l’homme de confiance de Jean-Luc, témoigne le champion olympique de boxe Brahim Asloum, qui connaît bien les trois protagonistes. Un homme courageux et déterminé, un gros bosseur, qui ne néglige rien. Quand j’ai entendu qu’il était nommé à l’OM, j’ai eu un bon ressenti. Delarue l’a longtemps gardé auprès de lui, c’est un signe. En plus de ça, c’est quelqu’un de simple et d’accessible. » 

Asloum : « Un homme courageux et déterminé »

Comme le nouveau président de l’Olympique de Marseille, Philippe Perez est un féru de football : depuis 2003, il fait partie de l’organigramme du Red Star 93, mythique club de la banlieue parisienne évoluant aujourd’hui en CFA. L’homme fort du Red Star est Patrice Haddad, président du Groupe Première Heure, l’un des leaders français du marché des films publicitaires, dont Perez est le « managing director », autrement dit le directeur général. Fonction qu’il occupera donc à l’OM à partir du 27 juin, date de l’entrée en vigueur des changements institutionnels au sein du club marseillais. Discret, portant une fine barbe poivre et sel, Philippe Perez est « une personne sympa et abordable », confirme Alain Mboma, entraîneur du Red Star cette saison. Le voilà plongé dans la marmite olympienne à un poste majeur. « Comptez sur lui pour compter chaque euro dans le club », conclut Asloum.

J.F.P. et J.Ri.