RMC Sport

Planus : « On perd un grand entraîneur »

Le défenseur girondin regrette le départ de Laurent Blanc.

Le défenseur girondin regrette le départ de Laurent Blanc. - -

L’annonce du départ de Laurent Blanc a provoqué une onde de choc au sein du collectif girondin. Marc Planus ne s’en cache pas et rend hommage à son ancien entraîneur.

Marc Planus, ce dimanche, Laurent Blanc a annoncé qu’il quittait les Girondins de Bordeaux. Quelle était l’ambiance ce matin au Haillan ?
Il y avait énormément d’émotion. Moi-même, j’étais très ému. Voilà, c’est quelqu‘un qu’on apprécie qui s’en va. Il a fait grandir le club en apportant des trophées à Bordeaux. Et puis l’homme était énormément apprécié par le groupe.

Pour son dernier discours, quels ont été les mots du coach ?
Il a parlé pendant 20 minutes. Il nous a tous remercié du travail qu’on avait accompli. Après, c’est le capitaine Alou Diarra qui s’est exprimé. Il l’a remercié à son tour. On a vraiment passé trois superbes années avec lui. On a aimé aussi bien l’homme que l’entraîneur. Tous les joueurs se souviendront d’avoir côtoyé Laurent Blanc dans leur carrière. Il y avait vraiment beaucoup d’émotion lors de cette réunion.

« Je suis apte pour la suite »

Jean-Louis Gasset s’est-il, lui aussi, exprimé ?
Non, il n’a pas vraiment parlé. Il est resté dans l’ombre de Laurent Blanc. Mais je ne pense pas que ce duo puisse se séparer. Ils nous ont dit clairement que l’aventure girondine s’achevait pour eux deux. Selon moi, ils vont continuer à travailler ensemble.

Ressentez-vous de l’appréhension par rapport au futur entraîneur ?
C’est malheureux parce qu’on perd un grand entraîneur. Mais ça fait partie de la vie d’un club. Les joueurs passent, les entraîneurs passent. C’était aussi excitant quand Ricardo est parti et que Blanc est arrivé à sa place. C’est le football. Mais, je ne suis pas inquiet. Le club ne va pas soudainement changer de philosophie. Les dirigeants vont prendre quelqu’un qui correspond à l’image du club. Et on va continuer à avancer parce que notre effectif est sain et de qualité.

A titre personnel, vous êtes sorti blessé de votre dernier match avec Bordeaux. Connaissez-vous la gravité de votre blessure ?
Non, ce n’est rien. J’ai juste pris un coup. Tout va bien. Ce matin, j’ai assisté au décrassage. Ce n’est qu’un petit bobo. Je suis apte pour la suite.

Propos recueillis par Olivier Schwarz à Bordeaux