RMC Sport

Pour Sagnol, « la vidéo ne sert à rien » !

Willy Sagnol (Bordeaux)

Willy Sagnol (Bordeaux) - AFP

Avant le deuxième derby de la Garonne de la semaine, dimanche en Ligue 1 (17h), Willy Sagnol en a remis une couche sur l’arbitrage et l’expulsion de Nicolas Pallois mardi à Toulouse. L’entraîneur de Bordeaux ne digère pas que Freddy Fautrel n’ait pas reconnu son erreur.

Willy Sagnol est presque aussi vigilant sur les prévisions météo pour ce week-end que les navigateurs en partance pour la Route du Rhum. Une question de vent, aussi, que l’entraîneur de Bordeaux espère ne pas voir souffler au-dessus de Chaban-Delmas dimanche après-midi (17h) à l’occasion du deuxième derby de la Garonne en une semaine face à Toulouse. Le jeu des Girondins en dépend-il ? Non, pour leur coach, c’est le fait que Wissam Ben Yedder soit tombé très facilement au contact de Nicolas Pallois mardi au Stadium en Coupe de la Ligue (1-3) qui présente un risque de récidive en cas de rafale.

Pourquoi Willy Sagnol est-il si caustique ? Parce qu’il n’a pas digéré l’expulsion de son défenseur central à Toulouse mardi, avec deux cartons jaunes en trois minutes. Et surtout le fait que Freddy Fautrel, l’arbitre de la rencontre, n’ait pas reconnu son erreur. Si le staff bordelais ne conteste pas la première faute du défenseur central, il estime que Wissam Ben Yedder n’a pas été touché lors de la deuxième action… Malgré un re-visionnage de l’action à la vidéo, Freddy Fautrel n’est ensuite pas revenu sur sa décision dans son rapport de match et Nicolas Pallois est donc suspendu pour le match de ce dimanche contre… Toulouse.

A cause du précédent entre Pallois et Fautrel ?

« Ça peut clore définitivement le débat sur la vidéo, parce que la vidéo, elle ne sert à rien, tonne Willy Sagnol. Si elle servait, ça se saurait. Je pars du principe qu’à la DTA (direction technique de l’arbitrage), il y a des gens extrêmement intelligents qui sauront tirer les conséquences de ça. Ce n’est pas à nous de le faire. Nous, dans l’histoire, on subit. » L’inflexibilité de Freddy Fautrel pourrait provenir de l’antécédent entre lui et Nicolas Pallois, lors du match de la 4e journée de Ligue 1 contre Bastia le 31 août (1-1). Les Corses menaient 1-0 quand, sur un contre, le défenseur bordelais avait détourné de la main une frappe d’Ayité. Nicolas Pallois, qui avait été auditionné par la commission de discipline, n’avait pas été puni. Freddy Fautrel a-t-il voulu se faire justice lui-même ?