RMC Sport

Première journée...

-

- - -

Retour sur la J1 de Ligue 1...

« C’est la curiosité », « On est curieux de voir »… Voilà les expressions les plus souvent entendues autour de cette J1. Ça devrait durer encore quelques semaines, après on passera aux enseignements hâtifs et aux analyses en forme de pronostics.

A mes yeux, le foot l’été, c’est esthétiquement agréable. Les pelouses sont belles, l’image aussi. Les gens dans les stades ont l’air heureux de revoir du foot. Et les joueurs sont au taquet, impliqués. Même un match à Ajaccio devient « regardable ». Et puis comme je déborde d’enthousiasme, j’ai aussi trouvé beaucoup de progrès niveau textile. Petite mention pour le maillot du TFC, le Kappa blanc avec la bande violette.

« Monaco plus fort que Paris » ! On a beau chaque année se moquer de ceux qui aiment les propos définitifs du mois d’août, ça continue et c’est à chaque fois plutôt jouissif. Il reste trois journées avant la rentrée de septembre, mais avec un tel début, le JDD se positionne bien pour le titre de la plus belle vanne du mois.

L’ASM a donc gagné à Bordeaux. Le promu clinquant assume ses ambitions en montrant bien qu’il veut faire le jeu partout. J’ai aimé le jeune Carrasco. En juin, lors d’une émission en Belgique, j’avais passé la soirée avec lui et il m’avait laissé l’impression d’un jeune joueur sain, appliqué à réussir une belle carrière. On a également vu Falcao marquer. On ne découvre pas que c’est un joueur de classe mondiale. Le voir tout de suite à l’aise est positif. Et dans la rivalité qui nous sera servie chaque semaine, c’est un fait : Monaco est mieux entré dans ce championnat que le PSG.

Un PSG évidemment loin d’être prêt. Pourtant même sans être dans condition optimale, il aurait dû gagner. D’abord parce que Montpellier n’a pas fait grand-chose, si ce n’est réussir un gros début de match bien agressif. Un début qui lui a permis de marquer en profitant des carences parisiennes. On a vu ensuite un PSG « classique ». Verratti est toujours un joueur « conditionnel ». Un joueur au potentiel « Master Class » mais dont la tête est bien trop légère. Le 442 est toujours aussi peu convaincant. Comme sous Ancelotti, Paris pourra réussir des matches avec ce système. Il pourra même être champion. Mais il dépendra du bon vouloir de ses vedettes. Le collectif ne fonctionne pas et l’équilibre est précaire. Pastore est plus à l’aise dans l’axe. Lavezzi n’est pas un deuxième attaquant, en tout cas pas dans un 442. Quant à Ibra, il ne changera jamais. Quand il veut, ça va. Question piège. C’est quoi le bon schéma avec lui ? Voilà bien un mystère.

Le carton de l’OL me semble un brin exagéré. Et même si la seconde période des Lyonnais fut bien meilleure, le score (4-0) est boursouflé. Cette nouvelle étape dans la vie de ce club (la jeunesse par obligation) débute bien. Grenier est désormais officiellement le boss et c’est parfait ainsi. A ses côtés, Gourcuff a fait un bon match. Si ce duo tient, l’OL sera performant. Après pour être vraiment en haut, il faudra un très bon 9.

En matière de 9, il paraît que Sainté cherche un buteur. En attendant, Brandao continue de marquer. C’est fou comme ce joueur n’arrive pas à se défaire de son image négative. Cette allure de gros balourd, ce manque de finesse technique, c’est terrible. J’avoue moi aussi avoir du mal. Pourtan,t il est utile. C’est pas terrible comme compliment, mais c’est déjà pas mal. Brandao, c’est la Kangoo du foot. Un utilitaire moche.

La dernière curiosité du jour, c’était l’OM. Mais en un quart d’heure, Marseille a bouclé le match. L’En Avant Guingamp n’a pas d’arrière. Les espaces sont énormes et l’OM en profite pour se régaler et se faire une petite soirée terrasse/rosé frais. Avec Evian et VA à venir au programme, l’OM peut préparer son choc de la 4e journée face à Monaco en toute tranquillité. 

Un mot pour finir du match VA/TFC avec la grosse bourde de l’arbitre. Il se trompe de joueur quand il sort un carton rouge. Ce qui est dingue c’est que le joueur concerné, Yago, ne dit rien et laisse son pote se faire sortir à sa place !! L’arbitre, Monsieur Jochem, commet donc une erreur de niveau district. Le dimanche matin au coin du bois, il aurait fini dans un coffre de bagnole. Là, il sera sanctionné et comme c’était son premier match en L1, on peut penser que ça sera aussi son dernier… avant un bon moment.

Daniel Riolo