RMC Sport

PSG-Ajaccio : Paris reste muet

Lucas a livré un bon premier match avec le PSG

Lucas a livré un bon premier match avec le PSG - -

Le PSG, qui a joué à dix pendant une mi-temps, et qui a perdu Thiago Silva sur blessure, n’a pu faire mieux que le match nul contre Ajaccio vendredi (0-0), dans cette rencontre de la 20e journée de Ligue 1. Lucas, pour ses débuts, a malgré tout rendu une copie très intéressante.

Lucas, l’attraction du Parc, imaginait sans doute d’autres débuts pour son premier match sous ses nouvelles couleurs, face à la plus mauvaise défense de Ligue 1 à l’extérieur. Malgré une prestation personnelle intéressante, la pépite brésilienne n’a pu éviter une sacrée désillusion aux siens, au terme d’une soirée où rien n’a souri aux Parisiens. Deux questions se posaient, avant le coup d’envoi de ce PSG-Ajaccio. Comment le PSG, en mode rouleau compresseur avant la trêve, a digéré les fêtes ? Et que donne la pépite Lucas, qui défraye la chronique depuis son arrivée cet hiver ? Trois petites minutes auront suffi pour donner un avant-goût de réponse à cette deuxième interrogation. Sur son premier ballon, le Brésilien laisse déjà admirer toute sa technique. Deux crochets bien sentis pour signer ses débuts. Et l’impression, qui sera confirmée par la suite, que l’ancien joueur de Sao Paulo peut faire la différence sur chaque prise de balle. Attention talent.

Pour ce qui est du match, à première vue, Paris semblait repartir sur les mêmes bases que l’année dernière. Dès les premières minutes, l’ACA ne voit pas le ballon, et le PSG déroule. Alors que le Parc donne de la voix pour remercier Hoarau et Nene, qui quittent la capitale, les hommes d’Ancelotti mettent le feu sur la cage adverse. Thiago Motta plante une première banderille en reprenant du gauche un coup franc subtilement joué par Zlatan (9e), mais le ballon manque le cadre d’un rien. Alex est ensuite à un cheveu… de Lavezzi, d’ouvrir le score, mais sa tête est involontairement déviée sur la ligne par son coéquipier (28e). Ibrahimovic a également l’occasion d’inscrire sa 19e réalisation de la saison, sur une merveille d’ouverture de Motta, seulement le Suédois se complique la vie en privilégiant l’esthétisme, et vendange ce but tout fait (32e).

Les Thiago maudits

Ajaccio a beau défendre bec et ongles, le barrage semble prêt à rompre à tout moment. Oui mais… Alors que la machine est parfaitement huilée, un grain de sable, qui prend la forme d’un carton rouge, vient gripper la belle mécanique. Un vilain tacle de Thiago Motta sur Sammaritano lui vaut le rouge direct (45e +1), et Paris regagne les vestiaires hanté par les fantômes du match aller (0-0, avec rouge pour Lavezzi). La soirée vire même au cauchemar lorsque Thiago Silva, l’assurance tous risques, doit sortir sur blessure, sur une action pourtant anodine (54e).

Malgré tout, les Parisiens continuent de pousser. Lucas distille un centre parfait pour Alex, qui smashe une tête somptueuse, détournée par une horizontale d’Ochoa tout aussi impressionnante (62e). Ibra, qui perd un nouveau duel contre Ochoa (68e), puis Sakho, expédiant en tribunes un ballon cafouillé aux six mètres (72e), ont bien la gagne au bout du pied, mais ce n’était visiblement pas la soirée des locaux. Malgré un bon Lavezzi, malgré les montées rageuses de Matuidi, malgré la débauche d’énergie de Lucas, perclu de crampes qui finit par s’effondrer (85e), et malgré des statistiques ultra-favorables (25 tirs contre 2), le rideau corse ne rompra pas. Zlatan, à côté de ses (grandes) pompes, a raté son match, ce qui pourrait bien avoir pour conséquence la perte du trône, en attendant les résultats de Lyon et Marseille. Une rencontre à oublier pour le PSG.

A.T.