RMC Sport

PSG : Ancelotti recadre ses troupes

-

- - -

La tension monte à Paris après le troisième nul de la saison concédé par le PSG face à Bordeaux dimanche en L1 (0-0). Carlo Ancelotti, qui reproche à ses joueurs de ne pas respecter les consignes, n’hésite plus à sortir de sa réserve.

A une heure du coup d’envoi de la rencontre PSG-Bordeaux dimanche, le fait du match s’appelait Adrien Rabiot. En titularisant le très jeune (17 ans) milieu de terrain, issu du centre de formation parisien, Carlo Ancelotti a créé la surprise. Voire même suscité l’incompréhension. « Si on peut m’expliquer son positionnement dans l’organisation et son utilité, s’interrogeait le membre de la Dream Team RMC Sport Rolland Courbis au coup de sifflet final. Nous avons un jeune de 17 ans gaucher qui joue à droite… J’ai du mal à suivre. » Le choix d’Ancelotti résulterait en réalité autant du coup tactique que de la mise en garde à l’égard de Marco Verratti, dont la semaine d’entraînement a déplu au coach transalpin.

L’Italien aurait très peu gouté la séance de jeudi face aux journalistes, lors de laquelle le jeune milieu de 19 ans n’a respecté aucune consigne du « Mister ». Depuis quelques jours, Ancelotti ne cache d’ailleurs plus son irritation vis-à-vis du comportement général de son équipe. La semaine dernière, l’ancien boss du Milan a dérogé à ses habitudes en recadrant directement ses joueurs lors des séances, rôle habituellement dévolu à ses adjoints. A la mi-temps et après le match face à Bordeaux, Ancelotti, d’ordinaire maître de ses nerfs, a haussé le ton, excédé par une équipe incapable de mettre en place son système de jeu. On se souvient de son expulsion du banc lors du match contre Ajaccio le week-end dernier après avoir tapé dans une bouteille.

Fernandez : « Ils jouent comme des sénateurs »

La grogne parisienne ne s’applique pas qu’à son entraineur. Le président Nasser Al-Khelaifi est passé rapidement dans le vestiaire dimanche soir et n’a pas hésité à faire part de son mécontentement devant le groupe. Le directeur sportif Leonardo s’est également montré très irrité par le début de saison chaotique d’un PSG scotché à la 11e place du classement. Dans le vestiaire à la mi-temps, Zlatan Ibrahimovic, la nouvelle star du club, a fait partie des quelques joueurs à avoir pris la parole. Le Suédois a notamment exhorté ses coéquipiers à davantage se lâcher.

« Il va falloir que les joueurs se bougent, lance l’ancien coach parisien Luis Fernandez. Qu’ils mettent plus d’intensité. Ils jouent comme des sénateurs. Ça n’accélère pas, ça ne provoque pas. Ils veulent tous des ballons dans les pieds. Les joueurs ne créent rien. Ancelotti c’est un winner. Il faut le respecter davantage. » Ironie de l’histoire, c’est l’un des joueurs réputé pour son tempérament de diva qui semble aujourd’hui disposer des faveurs du coach pour son attitude. « Nene a changé son comportement, je suis content, avait ainsi déclaré Ancelotti la semaine dernière à propos du Brésilien. Il a compris que, dans un grand club, tu peux parfois être sur le banc. » Reste à inoculer cette idée au reste du groupe… 

S.R avec L.B et M.Bo