RMC Sport

PSG: Ben Arfa a-t-il vraiment eu sa chance ? La réponse en chiffres

Peu utilisé par Unai Emery depuis son arrivée au PSG, Hatem Ben Arfa estime ne pas avoir eu sa chance. Les chiffres prouvent-ils que le joueur de 30 ans a raison de se plaindre ?

Une nouvelle fois cette saison, Hatem Ben Arfa a choisi de prendre la parole pour se plaindre de sa condition de remplaçant au PSG. Dimanche, l'ancien Niçois a publié une vidéo à la mise en scène soignée où il réclame qu'on « lui donne sa chance » et explique « ne pas accepter sa situation ». Alors que l'entraîneur parisien Unai Emery donne l'impression d'utiliser Ben Arfa avec parcimonie, que disent les chiffres de la saison en cours ? Peut-on considérer que le joueur de 30 ans a eu sa chance au Paris Saint-Germain ?

A lire aussi >> PSG: Ben Arfa demande "qu’on lui donne sa chance" dans une vidéo surréaliste

17e joueur le "plus" utilisé de l'effectif

Depuis le début de la saison, l'ancien Niçois a pris part à 31 rencontres, toutes compétitions confondues. Pour neuf titularisations. Son temps de jeu total s'élève à 1053 minutes soit une moyenne de 34 minutes par apparition. En Ligue 1, cette moyenne tombe à 27 minutes par match disputé.

Sans surprise, Hatem Ben Arfa fait partie des Parisiens les moins utilisés par Unai Emery puisque 16 joueurs ont passé plus de temps sur les terrains que le natif de Clamart. Il faut tout de même noter que si le technicien basque a écarté Ben Arfa plusieurs fois en début de saison, le joueur a manqué un total de neuf matchs, notamment pour des blessures au tibia et à une côte.

0 but en 23 matchs de Ligue 1

Côté statistiques maintenant, l'ancien Lyonnais totalise deux buts et six passes décisives (parmi lesquels une réalisation et quatre passes lors des deux premiers tours de Coupe de France du PSG). En L1, Hatem Ben Arfa ne peut se targuer que de deux assists. « Quand il aura sa chance, j’espère qu’il fera bien les choses et qu’il aidera l’équipe au niveau qu’on attend de lui », avait déclaré Unai Emery en septembre dernier. Un Unai Emery certainement déçu, d'autant plus quand on se rappelle de sa saison dernière à Nice. Lors de l'exercice le plus abouti de sa carrière, il avait marqué 17 fois en L1 (dont six pénalties) et donné six passes décisives.

Utilisé sur l'aile ou en position de meneur de jeu, Ben Arfa a surtout joué en tant qu'avant-centre en 2017, quand Unai Emery a compris que le club parisien ne recruterait pas de doublure à Edinson Cavani lors du mercato hivernal. Sans faire décoller ses statistiques pour autant.

Le contre-exemple Nkunku

Dans sa vidéo de dimanche, le milieu offensif parisien explique vouloir sentir "une vraie concurrence" au PSG malgré une hiérarchie qui semble moins figée sous Unai Emery que sous Laurent Blanc. Il est ainsi difficile de considérer que Christopher Nkunku partait avec un avantage sur Hatem Ben Arfa dans l'esprit d'Unai Emery lorsque ce dernier a pris en main le PSG. Et pourtant, le titi parisien a davantage joué que l'ancien Niçois depuis sa première utilisation cette saison début décembre.

Avec quatre mois de compétition de moins que Ben Arfa, le joueur de 19 ans compte déjà une titularisation de plus et deux buts, soit autant que son aîné. Milieu relayeur de formation, Nkunku a même dépanné au poste d'ailier, une position qui sied théoriquement mieux à Ben Arfa, démontrant qu'Unai Emery ne rechigne pas à donner sa chance à des éléments pas donnés parmi les cadres en début de saison.

Arnaud Di Stasio