RMC Sport

PSG : Blanc dénonce le calendrier

-

- - AFP

Déçu par la décision de la FFF de refuser un report de la demi-finale de Coupe de France entre Pairs et Saint-Etienne, Laurent Blanc est longuement revenu, ce samedi à la veille de Bordeaux-PSG, sur le calendrier surchargé de son équipe. L’entraîneur parisien regrette un « manque de bon sens » qui pourrait fatal aux équipes françaises sur la scène européenne.

Six matches en 16 jours. Parmi lesquels une double confrontation en quarts de finale de la Ligue des champions, une finale de Coupe de la Ligue, une demi-finale de Coupe de France et un choc contre Marseille en championnat. Un rythme qui peut paraître intenable pour une équipe ambitieuse dans toutes les compétitions. Alors le Paris Saint-Germain avait prié la FFF de décaler sa demi-finale de Coupe de France contre Saint-Etienne, le 8 avril prochain. Une demande rejetée, au grand dam du club de la capitale.

« Le président (Nasser Al-Khelaïfi) a été très déçu et je partage cet avis, a pesté Laurent ce samedi, à la veille du déplacement à Bordeaux (29e journée de Ligue 1). Ça manque de bon sens. Il y a cinq ans, on s’est retrouvé dans la même situation avec Bordeaux, avec une finale de Coupe de la Ligue programmée le samedi, avant un quart de finale de Ligue des champions (contre Lyon, ndlr). Donc je pense que dans la programmation, il y a des choses à revoir, Ou alors, on admet qu’il est fort impossible d’avoir des représentants en quarts de finale de Ligue des champions. »

« Et on vous dit qu’on protège les équipes qui jouent la C1... »

Sur la scène européenne, aucun club ne disputera plus de matches que le club de la capitale d’ici la fin de la saison. Pas suffisant pour motiver la FFF à repousser la rencontre face aux Verts, aucune date n’étant disponible avant le 19 mai, soit seulement dix jours avant la finale. « Si vous mettez une demi-finale de Coupe de France le mercredi, une finale de Coupe de la Ligue le samedi, et éventuellement un quart de finale de Ligue des champions le mardi, alors vous avez deux matches qui précèdent le quart de finale où vous pouvez jouer des prolongations. Et après on vous dit qu’on protège les équipes qui jouent la Ligue des champions... »

Marquinhos première victime ?

Dimanche, le PSG se déplace à Bordeaux (17h) avec l’espoir de prendre enfin la tête de la Ligue 1 en profitant de la confrontation entre Marseille et Lyon le soir-même. Mais après son exploit à Chelsea mercredi, le coach parisien pourrait être tenté de faire tourner. « Le championnat est très important pour le club, ça nous permet de faire éventuellement une coupe européenne, donc Paris a toujours fait en sorte d’être performant en championnat. Donc demain, quelle que soit l’équipe alignée, ce sera une équipe performante pour aller faire un résultat à Bordeaux », nuance Blanc, qui a précisé que Marquinhos ne devrait pas figurer dans le groupe pour reposer une cuisse douloureuse. La première victime, sans doute, d’un printemps de tous les espoirs mais aussi de tous les dangers pour le PSG.

R.F (avec M.F)