RMC Sport

PSG-Bordeaux : le record passe à la Trapp

Alors qu’il n’avait pas encore encaissé le moindre but depuis son arrivée au PSG, Kevin Trapp a commis deux erreurs sur les deux réalisations de Bordeaux, ce vendredi au Parc des Princes (2-2). L’Allemand a vécu une soirée cauchemardesque et coûté la victoire à son équipe, alors qu’elle pouvait égaler le record de victoires consécutives.

Cédric Carrasso et Kevin Trapp s’étaient passé le mot avant le coup d’envoi. Le thème de la soirée était « boulettes ». Et à ce petit jeu, le gardien du PSG a gagné haut la main, coûtant deux points à son équipe, tenue en échec pour la première fois de la saison ce vendredi face à Bordeaux (2-2), en ouverture de la 6e journée de Ligue 1. Et privée de la possibilité d’égaler le record de victoires consécutives en Ligue 1 détenu par… Bordeaux (14).

Carrasso avait pourtant mis la barre très haut au niveau de l’erreur grossière, en relâchant un ballon facile et en offrant un but tout fait à Edison Cavani (1-0, 27e). Trois minutes plus tard, c’est le nouveau gardien du PSG qui ne réussissait pas à capter une tête d’Henri Saivet alors que le ballon lui venait droit dessus, encaissant son premier but depuis son arrivée au PSG (1-1, 34e). Pas le plus improbable.

Rothen : « Vraiment une grosse erreur »

Alors que Cavani avait redonné l’avantage au PSG sur coup franc (2-1, 34e), Trapp a commis la bourde de l’année. Sur une passe en retrait anodine, l’Allemand a pris son temps pour contrôler avant de relancer. Sauf que la relance n’est jamais venue puisque Wahbi Khazri est venu lui chiper le ballon et a marqué dans le but vide (2-2, 78e), sous le regard médusé de Zlatan Ibrahimovic, présent en tribunes.

« Trapp oriente bien son geste, sauf qu’il est dix fois trop long, souligne Jérôme Rothen, membre de la Dream Team RMC Sport. C’est vraiment une grosse erreur et ça joue sur le résultat final. Paris perd deux points à cause de cette erreur. »

La concurrence relancée ? 

Arrivé cet été en provenance de l’Eintracht Francfort pour prendre la place de Salvatore Sirigu, Trapp a peut-être déjà dilapidé une grande partie de son crédit ce vendredi. Si l’Italien n’a pas toujours été décisif dans les grands matchs, il n’a jamais commis de telles erreurs. Suffisant pour convaincre Laurent Blanc de bousculer la hiérarchie qu’il a établie ? Réponse dès mardi, face à Malmö, pour le début de la saison en Ligue des champions.

« Ce sont des choses qui arrivent. Il n’y pas de problème avec ça, souffle Blaise Matuidi. C’est un très bon gardien, on est heureux de l’avoir avec nous. Il n’y aucun problème, tout le monde fait des erreurs, c’est le football. On est tous déçus, lui aussi c’est normal. Mardi, il fera un grand match. Je l’espère en tout cas. »