RMC Sport

PSG-Bordeaux, les notes: le naufrage de Rico, Marquinhos en patron

Cinq jours après sa défaite face au Borussia Dortmund en Ligue des champions (2-1), le PSG s'est fait peur mais a fini par venir à bout des Girondins de Bordeaux (4-3) en clôture de la 26e journée de Ligue 1. Marquinhos et Angel Di Maria ont brillé, Sergio Rico beaucoup moins.

PARIS

Le naufrage de Rico

Préféré à Keylor Navas, Sergio Rico a bien débuté sa partie en repoussant une lourde frappe de Samuel Kalu sur la première occasion bordelaise (17e). La suite a été beaucoup plus compliquée pour le portier espagnol. S’il est difficile de lui reprocher quoique ce soit sur l’ouverture du score de Hwang Ui-Jo (18e), sa responsabilité est totalement engagée sur le deuxième but des Girondins. Sur une passe en retrait de Marco Verratti, il a directement dégagé le ballon sur Pablo, venu à sa rencontre (45e+5). Résultat: un but complètement gag qui fera le bonheur des zappings de fin d’année. Il a bien failli offrir un troisième but à Bordeaux sur une nouvelle erreur de relance (49e), avant de s'interposer devant Pablo (57e) et Adli (77e).

Marquinhos en mode patron

Promu capitaine et repassé en défense centrale après la sortie précoce de Thiago Silva sur blessure (17e), Marquinhos s’est comporté en patron. Solide au duel et à l’aise à la relance, le Brésilien a été l’un des grands artisans de la victoire parisienne. Buteur une première fois de l’épaule gauche sur un service cinq étoiles d’Angel Di Maria (45e), il a permis au PSG de prendre les devants en surgissant dans la surface pour ajuster Benoît Costil (69e) après un bel arrêt du portier bordelais devant Edinson Cavani. Presnel Kimpembe n'a pas eu le même rendement à ses côtés.

Di Maria se reprend après Dortmund

Transparent il y a cinq jours lors de la défaite face au Borussia Dortmund (2-1) en Ligue des champions, Angel Di Maria s’est bien rattrapé au Parc des Princes. Son pied gauche a fait des misères à la défense bordelaise. Dans tous les bons coups, ou presque, l’Argentin a distillé une première passe décisive pour Edinson Cavani (25e), puis une deuxième pour Marquinhos (45e). Il en est désormais à 14 passes décisives distillées en 25 matchs de Ligue 1 cette saison. Au-delà de son activité en attaque, il s’est rendu précieux par son investissement dans le repli défensif.

Rico 3

Kehrer 5

Thiago Silva non noté, remplacé à la 18e par Gueye (5)

Kimpembe 5

Bernat 5

Di Maria 7, remplacé à la 75e par Sarabia

Marquinhos 7,5

Verratti 5,5

Neymar 4

Cavani 6,5, remplacé à la 76e par Icardi

Mbappé 6

BORDEAUX

Costil n'aura pas suffi

Se rendre au Parc des Princes n'est jamais une chose facile pour un gardien. Malgré les quatre buts encaissés, Benoît Costil a été loin d'être ridicule. Auteur d'une sublime claquette pour repousser au dessus de sa barre une tête à bout portant d'Edinson Cavani (22e), il a aussi sorti le grand jeu devant Kylian Mbappé, qui avait pris de vitesse Laurent Koscielny (30e). Décisif également sur une frappe puissante de Thilo Kehrer (62e).

Basic sur sa lancée

Toma Basic vit décidément une drôle de saison. Laissé sur le banc ou en tribunes chaque week-end durant la première partie de saison, le milieu croate a retrouvé une place dans le onze de départ depuis fin décembre. Une nouvelle fois titulaire ce dimanche, il a rendu une bonne copie. Son volume de jeu et son activité à la récupération ont longtemps gêné la construction parisienne. Passeur décisif sur le but de Hwang Ui-Jo, il aurait pu en comptabiliser une deuxième si son coéquipier sud-coréen avait mieux croisé sa frappe devant Sergio Rico (52e).

Hwang généreux et décisif

C’est l’un des hommes en forme des Girondins. Déjà buteur à Brest et face à Dijon, Hwang Ui-Jo a remis ça contre le PSG. D’une tête rageuse sur un corner rentrant de Toma Basic, l’international sud-coréen a pris le meilleur sur Thilo Kehrer et douché le Parc des Princes (18e). Son sixième but de la saison en championnat. Très impliqué défensivement, celui qui est arrivé l’été dernier en provenance du Japon a multiplié les efforts dans son couloir droit et a même failli signer un doublé au retour des vestiaires. Mais il a trop croisé sa frappe tendue à ras de terre (52e).

Costil 4,5

Pablo 5,5

Koscielny 4

Benito 4

Kwateng 4, remplacé par Pardo à la 46e (6)

Basic 5,5, remplacé par Adli à la 70e

Otavio 4,5

Sabaly 4

De Préville 5

Kalu 4

Hwang 5,5, remplacé par Maja à la 78e

>> Revivez PSG-Bordeaux

RR