RMC Sport

PSG-Brest : pour vraiment faire la fête

La joie des joueurs du PSG, champions de France

La joie des joueurs du PSG, champions de France - -

Cinq jours après les débordements de violence qui ont terni l’image du club, le PSG se prépare à faire la fête au Parc des Princes, à l’occasion de la réception de Brest, ce samedi (21h). Une atmosphère festive déjà palpable avant le match.

Carlo Ancelotti et ses joueurs ont l’air déterminés à oublier et faire oublier les vilaines images de violences qui ont gâché la communion qui était voulue lundi place du Trocadéro. Depuis cinq jours, les champions de France font tout pour profiter au mieux du troisième titre du PSG. Mercredi, Ancelotti a retrouvé une partie de ses joueurs, pour la plupart étrangers et italophones, dans une pizzeria parisienne. Jeudi, jour de reprise de l'entrainement, l’Italien a tenu à remercier tous les joueurs de l'effectif un par un pour leur investissement cette saison. Le double vainqueur de la Ligue des champions a également eu un geste envers le staff et le personnel du club. Signor Ancelotti !

Vendredi, alors que l’avenue des Champs-Elysées a été habillée aux couleurs du PSG, le coach est venu en conférence de presse au Camp des Loges, accompagné de Christophe Jallet, l’un de ses deux capitaines avec Thiago Silva, qui devrait porter le brassard samedi contre Brest (21h). Ambiance rigolarde entre les deux hommes et la cinquantaine de journalistes français, anglais et transalpins, même si le roué italien a vite fait comprendre à son auditoire qu’il n’était pas utile de trop le « cuisiner » sur son avenir. A propos de cuisine, les joueurs ont organisé un barbecue sur le terrain d’entraînement du Camp des Loges.

Show laser et feu d’artifice au Parc

Partie de bouches qui a remplacé la partie de ballons prévue. Ancelotti a d’ailleurs proposé de mettre la presse dans le barbecue, ce qui a fait rire l’assistance à gorges déployées. A défaut d’infos, les médias ont dû se contenter de photos, celles du coach avec le trophée Hexagoal. Tout juste Ancelotti a-t-il annoncé que Beckham et ceux qui avaient peu joué cette saison débuteraient contre les Bretons. Seule interrogation : les raisons du report de l’entrevue entre Ancelotti et son président Nasser Al-Khelaïfi, repoussée à dimanche... La veille de cet entretien crucial, les joueurs auront droit à un marathon.

Déjeuner avec les générations 1986 et 1994, des deux précédents titres de champion de France du club, à l’Intercontinental. Les anciens bénéficieront ensuite d’une présentation au public du Parc, avant le match. L'entrée des joueurs d’Ancelotti sera encadrée par une haie d'honneur d'enfants et chaque joueur sera présenté un par un, avec un mot au micro. Une fois le match terminé, le club prévoit un show laser et un feu d'artifice, suivi d'un podium sur la pelouse avec la présentation d’Hexagoal. La soirée se terminera sans doute par un tour d'honneur des joueurs avec le trophée dans les bras. Dehors, quelque 600 à 800 policiers feront en sorte que la bonne humeur soit de mise partout et jusqu’au bout, pour un match classé, en dépit des apparences, « à risques légers ». Donc à prendre, tout de même, en considération.

A lire aussi :

Ancelotti : « Je n’ai pas parlé avec le Real Madrid »

Le programme des festivités face à Brest

PSG-Brest, classé à haut risque

Le titre de l'encadré ici

Tolérance zéro autour du Parc des Princes|||

650 CRS (l'équivalent de 8 compagnies) autour du Parc des Princes, 200 autour des Champs-Elysées : en tout, ils seront 1000 hommes, entre gendarmes, effectifs de la BAC, brigades cynophiles et officiers chargés de la circulation à assurer la sécurité de ce PSG-Brest, considéré comme un match « à risques légers ». Echaudé par les incidents survenus lundi dernier au Trocadéro, la préfecture de police, qui attend 45 000 supporters au Parc des Princes, ne veut rien laisser au hasard. C’est pour cela qu'une compagnie supplémentaire de CRS (80 hommes) se trouvera, en renfort, à la Foire du Trône et sera mise en alerte au cas où. Une augmentation des gendarmes autour de plusieurs quartiers du 16e arrondissement de Paris est prévue, de même qu’un renforcement des contrôles, un agrandissement du périmètre de sécurité autour du Parc des Princes et plus de répression… une source policière confiant d’ailleurs que « ce sera tolérance zéro au Parc, avec plus d’arrestations et avec une application des peines sans doute plus importante. »

Louis Chenaille (avec L.B.)