RMC Sport

PSG : chauds, les dossiers !

Stéphane Sessegnon

Stéphane Sessegnon - -

La journée de jeudi a été agitée entre le retour surprise de Stéphane Sessegnon, les états d’âme de Peguy Luyindula et le recadrage d’Antoine Kombouaré. Récit et explications.

Pourquoi Sessegnon est revenu

Depuis plusieurs jours, certains de ses proches ainsi que des membres de sa famille avaient incité Stéphane Sessegnon à changer de stratégie alors qu’il boudait depuis pratiquement un mois. Obstiné et croyant obtenir une porte de sortie, le Béninois ne voulait rien entendre. Avant de se rendre compte à l’évidence qu’il n’obtiendrait rien s’il restait sur sa position. De plus, Sunderland n’a jamais envisagé autre chose qu’un prêt avec option d’achat. Chose que Paris a toujours refusée. Il en a été de même pour une offre récente en provenance du Qatar.
En outre, l’orgueil de l’ancien manceau en a pris un coup ces derniers jours. C’est seul que Sessegnon s’entraînait, tout près de chez lui, à Saint-Germain en Laye. Il ne touchait même plus le ballon. Pour lui, c’était sans doute trop. Il a donc mis ses aigreurs vis-à-vis de Kombouaré de côté, même s’il ne les a pas oubliées. Dans sa tête, il semble désormais prêt à terminer la saison avant de trouver une porte de sortie de l’été prochain. Même si rien n’est jamais à exclure.

Une nouvelle affaire Luyindula ?

Pour Antoine Kombouaré, la réponse est négative. Il a en tout cas joué la carte de l’apaisement alors que son attaquant avait refusé de jouer mardi à Montpellier, ne s’estimant pas à 100% dans sa tête pour jouer ce match. « Il a vécu une déception par rapport à un choix que je fais, a expliqué le Kanak. On en a discuté. Il n’y a pas de conflit du tout. Il a été sanctionné administrativement. J’ai énormément de respect pour Peguy. On s’entend très bien » Reste à savoir désormais comment évolueront les choses. Luyindula, qui s’est entraîné normalement ce jeudi, reste sur les tablettes de West Ham.

Kombouaré chasse les « états d’âme »

« Ce matin, j’ai recadré un peu tout le monde », a lancé Kombouaré en conférence de presse jeudi midi. Selon nos informations, l’entraîneur parisien a pris la parole devant son groupe avant de commencer la séance. « Arrêtez avec vos états d’âme », a-t-il expliqué en substance d’un ton calme et posé. « Je fais des choix. Je les assume. » Aucun joueur parisien n’a voulu entamer un dialogue. Visiblement, le discours a été plutôt bien accepté par l’ensemble du groupe. D’autant que les joueurs n’ignorent pas qu’aucune de leur velléité de départ ne peut être retenue pour le moment puisque le club a ordre de ne pas bouger sur le front des transferts avant l’arrivée de nouveaux investisseurs. L’unité prévaut donc pour le moment. Est-elle de façade ? Tout reste fragile à Paris. Les prochains résultats dicteront l’évolution des relations entre Antoine Kombouaré et son groupe.

M.B.