RMC Sport

PSG: "Draxler peut être un joueur important pour nous", assure Tuchel

Après son but décisif face à Metz, mercredi au Parc des Princes (1-0), alors que le PSG évoluait à neuf contre onze, Julian Draxler a reçu les félicitations de Thomas Tuchel. Le coach parisien assure compter sur son milieu de terrain allemand cette saison.

C’est une tête qui fait un bien fou. Au PSG dans son ensemble. Et à Julian Draxler en particulier. En marquant le but de la victoire face à Metz à la 93e, dimanche au Parc des Princes (1-0), le milieu de terrain s’est offert un immense bol d’oxygène lors de ce match en retard de la première journée de Ligue 1. Après un superbe travail d’Angel Di Maria côté gauche et un ballon mal repoussé par le gardien, Draxler a permis à Paris de remporter son premier match de la saison en poussant le ballon dans le but vide. A neuf contre onze en raison de l’exclusion d’Abdou Diallo et de la sérieuse blessure de Juan Bernat. De quoi atténuer un peu les deux défaites inaugurales, à Lens et contre l’OM (1-0 à chaque fois).

De quoi surtout redonner un peu de confiance à l’international allemand, en perdition ces derniers mois. Sans être extraordinaire, le joueur de 26 ans, titulaire dans l’entrejeu, a montré de l’envie et du mental dans ce match sous pression. Une performance saluée par Thomas Tuchel: "S’il joue avec cette mentalité-là, il peut être un joueur très important pour nous. Je compte toujours sur lui. Dans ces moments-là, en réalité, on ne peut pas se permettre de laisser des joueurs de côté. On doit tous les utiliser."

Il n’avait plus marqué en L1 depuis près de deux ans

En fin de contrat l’été prochain, Draxler, arrivé en janvier 2017 en provenance de Wolfsburg (36 millions d’euros), a été annoncé sur le départ cet été dans la presse. Mais à moins de trois semaines de la fermeture du mercato, il est toujours là. Et ce but libérateur va peut-être le relancer.

Avant cette tête de la délivrance, il n’avait plus marqué depuis février 2019 et un 8e de finale de Coupe de France remporté à Villefranche (0-3, ap). En Ligue 1, il faut même remonter à octobre 2018, pour trouver la trace de sa dernière réalisation. Il avait alors scellé la victoire des Parisiens face à l’OM au Vélodrome (0-2). En chambrant le public phocéen la main derrière l’oreille.

Alexandre Jaquin avec Loïc Briley