RMC Sport

PSG en direct: Tuchel est confiant, "la Ligue 1 est un marathon, pas un sprint"

-

- - -

L’entraîneur du Paris Saint-Germain Thomas Tuchel est attendu devant les journalistes à partir de 13h30 samedi pour répondre à quelques questions avant le choc de la 16e journée de Ligue 1 à Lille dimanche (21h). Suivez la conférence de presse dans notre direct commenté.

[13h59]

Merci à toutes et à tous

C'est la fin de cette conférence de presse. S'il a senti ses joueurs dans un très bon état d'esprit pour une éventuelle reconquête de la première place dimanche à Lille, Thomas Tuchel a prévenu que le championnat de Ligue n'était pas un sprint, mais bien un marathon, avec quelques matches tout aussi importants dès le début de l'année 2021.

[13h58]

Thomas Tuchel annonce dix jours de vacances pour ces joueurs, avec une reprise prévue pour le 3 janvier.

[13h54]

Un match décisif pour le titre ?

"On a beaucoup de matches en janvier et février, juste avant la reprise de la Ligue des champions. Janvier et février seront des mois très décisifs. On n'a pas de matches en Boxing Day et c'est très bien comme ça, je pense qu'on a besoin de petites vacances. J'ai le sentiment, je nous crois assez forts pour remporter ce titre."

[13h51]

Thomas Tuchel parle de la fatigue mentale

"J'ai vraiment eu ce sentiment hier et aujourd'hui, qu'on a fait de bons entraînements, avec beaucoup de qualité et un bon état d'esprit. Gigi Buffon a expliqué dans une interview cette semaine qu'après une grande compétition, Coupe du monde ou Ligue des champions, il existe une fatigue généralisée. C'est la réalité. je ne dis pas que ce n'est pas possible de faire un bon match, mais c'est plus exigeant qu'en temps normal, sans les spectateurs qui ont une bonne influence, et nous donnent de l'énergie. C'est la situation, la réalité, on s'adapte. La meilleure chose pour moi, c'est d'accepter cette réalité, ne pas chercher d'excuse. On a déjà parlé de Lille, expliqué notre stratégie offensive et défensive."

[13h49]

Thomas Tuchel craint le jeu lillois

"Ils sont très très forts collectivement, à la récupération pour jouer des contre-attaques, toujours avec quatre joueurs: les deux attaquants, et les deux joueurs de côté. Le point clé sera d'avoir la possession, un contre pressing agressif. Si on gagne le ballon, il ne faudra pas le perdre trop rapidement, au risque de s'exposer à des situations très dangereuses."

[13h47]

Thomas Tuchel

"La situation est très similaire dans d'autres championnats en Europe. De grandes équipes qui ont beaucoup joué en Ligue des champions, avec de nombreux internationaux, sont fatiguées. Leurs adversaires ont la possibilité de se rapprocher. Je m'attends à un classement plus serré que la saison dernière, mais ce n'est pas un sprint. C'est un marathon. Chaque point est décisif, il faut saisir les occasions qui se présentent. Le match contre le leader arrive, avec l'opportunité de prendre la place de leader."

[13h45]

Thomas Tuchel évoque la période difficile de Di Maria

"C'est peut-être aussi la situation avec son contrat qui l'influence, c'est un garçon très sensible, il a besoin de notre soutien. C'est plus dur pour lui ces dernières semaines, il a perdu beaucoup de ballons faciles, n'a pas forcément été décisif. Il a tout mon soutien, je serai toujours derrière lui. Il est fort probable qu'il débute demain."

[13h43]

Thomas Tuchel salue le soutien des Ultras au centre d'entraînement

"C'est essentiel pour les joueurs, on manque de supporters, ça nous donne beaucoup d'énergie en temps normal. C'était un bon signal envoyé de leur part. On se dit qu'ils sont toujours derrière nous. Ils nous manquent beaucoup."

[13h40]

Thomas Tuchel

"Je ne vais pas dire dans quel système on va jouer demain, mais les raisons qui nous ont poussé à opter pour un 5-3-2 sont toujours les mêmes. On a beaucoup de changements, on joue avec des joueurs fatigués, qui reviennent trop vite après une blessure. On voit bien que c'est plus serré dans les autres championnats aussi, on doit l'accepter et s'adapter, gagner en constance."

[13h36]

Thomas Tuchel se dirige désormais vers le micro pour la conférence de presse

"J'ai l'impression que les autres savent bien que nous fatigués, aussi bien physiquement que mentalement. Cela leur donne la possibilité de se battre avec nous au sommet. On a eu pas mal de blessures, ce n'est pas une excuse, c'est seulement la réalité. C'est pour cela qu'on a perdu plus de points qu'à l'accoutumée. Ce sera encore un grand challenge demain, c'est toujours un défi de jouer à Lille."

[13h34]

Thomas Tuchel

"On n'a pas peur d'effectuer des changements lorsque cela est nécessaire, notamment pour maintenir la concurrence entre les joueurs. Marquinhos est de retour, il va jouer."

[13h30]

Thomas Tuchel s'exprime au micro de la chaîne du PSG pour commencer

"C'est une équipe très forte, depuis trois ans. Ils sont très forts, c'est une belle équipe avec un très bon entraîneur. Je suis dans un bon état d'esprit, on a fait un bon entraînement. Ce sont des bons matches à jouer."

[13h20]

Neymar, forfait à Lille, ne rejouera pas en 2020

Neymar envisage un retour à la même période, en début d’année prochaine. Dans les suites du mécanisme d’entorse cheville gauche, il existe une zone de contusion osseuse pour laquelle il poursuit ses soins à Ooredoo. Pablo Sarabia (ischios-jambiers) devrait reprendre avec le groupe en début de semaine prochaine, tout comme Mauro Icardi, dont l’évolution est favorable après sa lésion des adducteurs. L’Argentin est lui aussi attendu dans les prochains jours. Abdou Diallo reprendra l’entraînement collectif à la reprise en janvier. Juan Bernat (genou) continue sa rééducation. Marquinhos a repris l’entraînement aujourd’hui après son choc à la hanche droite. Le défenseur et capitaine sera disponible, contrairement à Danilo Pereira (lésion haute des ischios-jambiers), dont le retour est attendu en janvier.

[13h08]

Bonjour à toutes et à tous

Bienvenue sur notre site pour suivre la conférence de presse de Thomas Tuchel. L’entraîneur du PSG va prendre la parole samedi à partir de 13h30, à la veille d’un gros choc de Ligue 1 à Lille entre le leader et son dauphin parisien.