RMC Sport

PSG: "Je décide", Tuchel recadre Mbappé après son coup de sang

Thomas Tuchel s'est montré ferme vis-à-vis du coup de sang de Kylian Mbappé, qui a manifesté sa colère d'être remplacé à vingt minutes de la fin du match remporté 5-0 par le PSG contre Montpellier. L'entraîneur allemand a fait savoir qu'il continuerait à prendre ce type de décisions.

Ce devait être une soirée parfaite pour le Paris Saint-Germain. Samedi pour la 22e journée de Ligue 1, le club de la capitale s'est largement imposé 5-0 contre le Montpellier HSC avec une bonne qualité de jeu et aucune blessure à déplorer. Mais à la 69e minute, une ombre s'est invitée au tableau: Kylian Mbappé n'a pas caché sa colère d'avoir dû céder sa place à Mauro Icardi.

L'attaquant de 21 ans a réclamé des explications à Thomas Tuchel, avant d'aller prendre place sur le banc de touche en faisant la moue. Une attitude que le technicien allemand n'a pas du tout apprécié. "Ce n'est pas bien", a-t-il déclaré en conférence de presse d'après-match, durant laquelle il s'est montré très ferme sur son autorité.

"Je suis l'entraîneur. Quelqu'un doit décider qui sort, qui rentre, et c'est moi. (...) Je ne suis pas en colère, mais je suis triste de cette chose là, parce que ce n'est pas nécessaire. Je lui ai expliqué pourquoi on a fait ça et ça va rester comme ça. Je décide toujours de ces choses sportivement. On ne joue pas au tennis, mais au football. Et pour cela, on doit avoir du respect pour tout le monde", a soutenu Thomas Tuchel, qui a par ailleurs expliqué pourquoi il est nécessaire d'éviter un tel saut d'humeur.

Une "distraction" pour l'équipe

"Kylian est très intelligent, il sait ce qu'il fait, il n'aime pas sortir. Aucun joueur n'aime sortir", estime-t-il. "Mais ce ne sont pas de bonnes images. (...) Ce n'est pas bien, parce que ça ouvre une distraction. (...) Chaque joueur a un état d'esprit très professionnel, très concentré et ce sujet-là donne toujours un peu l'impression que ce n'est pas comme ça. C'est dommage".

Au passage, Thomas Tuchel a tenu à relativiser en assurant que ce type de comportement n'était pas l'apanage du PSG: "Nous ne sommes pas le seul club à avoir ce type de réaction de joueur. Je l'ai vu aussi aujourd'hui à Dortmund, je l'ai déjà vu à Liverpool, Manchester City... Je regarde beaucoup de foot et j'ai vu beaucoup de fois des réactions comme ça".

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder Dortmund-PSG en Ligue des champions

Avant de s'exprimer face à la presse, le coach et les joueurs ont mis un certain temps à sortir de leur vestiaire. Un indice qu'une mise au point a été effectuée devant l'ensemble du groupe sur cet incident? L'Allemand assure qu'il n'en est rien: "On a un peu discuté avec le staff, mais pas avec les joueurs. Comme d'habitude, je ne parle pas tout de suite parce que des joueurs sont en interview, d'autres avec le contrôle anti-dopage, d'autres font un entraînement sur le terrain et, donc, c'est un peu difficile pour retrouver tout le monde. Mais on n'a pas fait de discours avec les joueurs, ni aucun joueur".

JA