RMC Sport

PSG : l’un de ses coéquipiers sait pourquoi ça coince pour Ben Arfa

Hatem Ben Arfa (PSG)

Hatem Ben Arfa (PSG) - AFP

Ecarté du groupe depuis deux matchs, Hatem Ben Arfa vit un début de saison très compliqué au PSG. Thomas Meunier, l’un de ses coéquipiers, paraît savoir pourquoi le Français ne convainc pas Unai Emery.

Hatem Ben Arfa dans les tribunes du Parc des Princes. Hatem Ben Arfa devant sa télé. Si vous le cherchez, vous êtes certain… de ne pas le trouver sur le terrain avec le maillot du PSG. Le Français, qui sortait d’une belle saison à Nice (17 buts, 6 passes en L1), est écarté du groupe parisien depuis deux matchs (Arsenal, Caen). Unai Emery se justifie en assurant que les autres joueurs sont meilleurs. Pour Thomas Meunier, l’un des coéquipiers d’Hatem Ben Arfa, c’est à l’entraînement que se fait la différence.

Meunier : "A l’entrainement, on le voit un peu moins"

"Il n’y a aucun problème avec Hatem, assure le Belge. Tout le monde connait ses qualités. Individuellement, c’est un très, très bon joueur. Moi, c’est le genre de joueur, quand il a la balle, j’arrête de jouer parce que j’aime bien le regarder jouer. Hatem, c’est un joueur de match. Il aime faire la différence, il aime dribbler. A l’entrainement, on le voit un peu moins. Le problème, c’est qu’il y a pas mal de joueurs qui ont aussi pas mal de qualités et la concurrence est féroce. L’entraîneur fait ses choix, mais on sait que si on a besoin d’Hatem, à n’importe quel moment, il pourra faire la différence."

A lire aussi >> PSG, l’exemple qui doit inquiéter Ben Arfa : "Banega a mis six mois à accrocher une place de titulaire"

Marquinhos : "C’est à lui de se remettre dedans"

Marquinhos, lui, estime qu’Hatem Ben Arfa doit montrer à Unai Emery qu’il peut à nouveau compter sur lui. "C’est à lui maintenant de se remettre dedans, de bien travailler, de courir derrière tout ça, estime le Brésilien. Et c’est lui qui peut changer la décision du coach."

A lire aussi >> Caen-PSG : Cavani en plante quatre en première période, c’est vraiment historique

la rédaction avec GQ à Caen