RMC Sport

Caen-PSG : Cavani en plante quatre en première période, c’est vraiment historique

Fortement critiqué pour son manque d’efficacité, contre Metz (3-0) et surtout contre Arsenal mardi en Ligue des champions (1-1), Edinson Cavani s’est rattrapé de manière majuscule ce vendredi soir, en ouverture de la 5e journée de Ligue 1. Il a inscrit quatre buts lors des 45 premières minutes de la rencontre !

Les critiques étaient si fortes qu’il fallait que la réponse le soit tout autant. Tancé, raillé, moqué pour son manque d’efficacité lors de PSG-Arsenal, mardi en Ligue des champions (1-1), jugé coupable d’avoir vendangé et donc d’avoir précipité le retour des Gunners, Edinson Cavani s’est « vengé » ce vendredi. Dans les grandes largeurs, aux dépens de Caennais très vite écrasés par la supériorité parisienne. Et pas de n’importe quelle manière, puisqu’il a inscrit un quadruplé lors des quarante-cinq premières minutes du match.

A lire aussi >> Le live de Caen-PSG

Le seul à avoir fait ça dans ce siècle en L1

Quatre buts en une mi-temps, un exploit retentissant qui n’a d’écho que chez un ancien joueur de Ligue 1 et… ex-coéquipier du Matador. Avant d’aller exercer ses talents en Angleterre, Zlatan Ibrahimovic avait bien zlatané la Ligue 1 en inscrivant 38 buts la saison dernière. Et dans ce lourd total, le Suédois avait placé quelques banderilles lors d’une démonstration à Troyes (9-0, 30e journée). Quatre, exactement, et toutes en seconde période. Cavani, lui, aura donc fait mieux qu’Ibra, en réalisant la même performance en première période, devenant ainsi le 1er joueur de la Ligue 1 à signer un tel exploit au XXIe siècle.

A lire aussi >> PSG-Arsenal : les choix d’Emery, l’inefficacité de Cavani... le décevant nul parisien en questions

Comme avec Naples en 2012

On aurait pu le penser, vu son taux d’efficacité au PSG, mais ce n’est pas le premier quadruplé de la carrière d’Edinson Cavani. L’intéressé avait déjà fait trembler les filets à quatre reprises lors d’un match de Ligue Europa, sous les couleurs de Naples, en 2012. Le Matador avait frappé aux 7e, 77e, 88e et 90e+3 minutes d’un match de poules qui opposait le Napoli au club ukrainien du Dnipro Dnipropetrovsk (4-2).

Il a un peu tout fait à Vercoutre... et n'est pas revenu

Il ne lui aura manqué que la tête, son point fort pourtant, pour être complet ou presque. Edinson Cavani a varié les plaisirs et les exercices lors de son quadruplé. Il ouvre d’abord le score d’une frappe du gauche avec l’aide du poteau de Vercoutre (12). Puis marque du droit sur penalty (23e). Encore du droit sur un centre au cordeau de Maxwell (38e). Et, enfin pour finir, un tir croisé du droit dans le petit filet de Vercoutre (45e+1). Du coup, Unai Emery l’a sorti à la mi-temps. Trop fort pour les Caennais. Et surtout, préservé pour PSG-Dijon (mardi) et Toulouse-PSG (samedi).

dossier :

Edinson Cavani

AD