RMC Sport

PSG – Leonardo : « Je ne suis jamais parti »

Leonardo

Leonardo - -

Interrogé à sa sortie du CNOSF, qu’il a saisi pour réduire la suspension de 13 mois qui lui a été infligé pour avoir bousculé un arbitre, Leonardo a également évoqué le PSG, qu’il n’exclut pas de retrouver un jour.

La conciliation, « une question de principe »

« Ce n’était pas possible de faire une conciliation parce que la Fédération ne s’est pas présentée. Pour moi c’était important. J’ai pu m’exprimer librement. J’ai raconté ce que j’ai vécu. J’étais serein, tranquille. C’était important de regarder les faits aussi. On a de nouveaux éléments qui peuvent beaucoup changer la donne. Le fait qu’on puisse encore regarder tout ça, c’est important. C’est une question de principes fondamentalement parce que je n’ai pas fait exprès. La bousculade n’était pas volontaire, contrairement à ce que tout le monde dit. Si ça avait été volontaire, je ne serais pas là. L’extension mondiale, cela fait partie un peu de tout ce dossier. On va discuter de tout ça. »

Prêt à tout pour avoir raison ?

« Saisir le TA ? Ça, c’est une question juridique… On va voir. Le fait que la Fédération ne se soit pas présentée aujourd’hui, ça nous oblige à regarder ce qui va se passer après, parce que la conciliation n’était pas possible. La prochaine étape, c’est de voir ce que va dire le CNOSF. Après ça on verra si on continue ou pas. La prochaine étape c’est donc d’attendre l’avis du comité olympique. »

Pas de plan pour le futur

« Je n’ai pas de projets personnels. Heureusement, il y a des choses qui se produisent. Ça, c’est la priorité pour moi. Après, ce qui se passera sur le plan professionnel… Je n’ai pas fait de programme. J’ai été un peu partout. Je me considère comme encore jeune. Il y a des choses à faire dans le football. L’Inter ? Le lien que j’ai avec beaucoup de personnes dans le football… cela me touche de voir qu’il existe encore avec certains. Mais sincèrement, ma priorité, c’est cette suspension. Il est important pour moi de régler cette histoire et de bien la clarifier. »

Paris, les deux années les plus intenses de sa carrière

« C’est impossible de ne pas penser au PSG. Contrairement à ce qui a pu être dit, le PSG a toujours été une passion pour moi. Je n’ai joué qu’un an dans ce club. Quand je suis parti, j’ai eu le sentiment d’une aventure inachevée. J’ai toujours voulu revenir ici. J’en ai eu l’opportunité. Sincèrement, je ne regrette rien. Les deux ans que j’ai vécus là-bas étaient fantastiques, avec des émotions incroyables et des sentiments vraiment intenses. Ce club a subi une transformation totale en peu de temps. C’est pour ça qu’il y a eu beaucoup de choses qui ont été faites bien et pas bien. J’ai vécu beaucoup de choses dans le football. Mais les deux ans que j’ai passés au PSG, ce sont les moments les plus forts et les plus importants, en intensité et en profondeur de ma vie. »

Retour possible au PSG ?

« Dans mes sentiments, je ne suis jamais parti ! C’est pour ça que je ne sais pas. Sincèrement… C’est difficile de faire un programme. Pour moi, aujourd’hui, la priorité c’est de régler tout ça. »

Le PSG, une « équipe fantastique »

« On a une équipe fantastique. Ce n’est pas la première fois que le club démarre une saison avec deux matches nuls. On est champion de France alors que cela faisait 19 ans que le PSG ne pouvait pas dire ça. Quand tu commences un championnat et que tu es champion, c’est toujours différent. Je pense que Laurent (Blanc, ndlr) va avoir le temps de s’organiser. Bientôt les joueurs qu’on a vont s’exprimer pleinement. Je ne pense même pas que l’équipe ait mal joué. C’est le début et il est encore trop tôt pour tirer des conclusions. Mais cette équipe est fantastique. »

A lire aussi

L'actu de la Ligue 1

PSG-Nike : bras de fer pour un maillot ?

Leonardo : « Le PSG a été une passion »

Propos recueillis par Loïc Briley