RMC Sport

PSG : les vérités de Nasser Al-Khelaïfi

Nasser Al-Khelaïfi

Nasser Al-Khelaïfi - -

Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, a accordé un entretien à RMC Sport. Il ne cache pas que les résultats ne sont pas au rendez-vous. Il demande néanmoins de la patience et renouvelle sa confiance à Leonardo et Ancelotti.

Nasser Al-Khelaïfi, que pensez-vous du tirage de la Ligue des champions pour le PSG ?

Je pourrai dire qu’on est chanceux si on se qualifie après les matches. Aujourd’hui, on a Porto, Kiev, Zagreb, des équipes compétitives. Ça ne sera pas facile.

La Ligue des champions, est-ce un rêve devenu réalité ?

Notre objectif en arrivant était de disputer la Ligue des champions. On veut être compétitif, on a les joueurs pour l’être.

Quel est l’objectif cette saison ? La victoire ?

Non, il faut être réaliste. On va affronter de grandes équipes. Concentrons-nous sur la phase de poules. Bien sûr, on n’est pas dans le groupe le plus relevé, le groupe D avec le Real Madrid et Manchester City. Mais on a aussi un groupe relevé, avec Porto, qui a l’expérience des grandes compétitions et qui s’appuiera sur une forte communauté ici en France.

Le PSG jouera-t-il ses matches au Parc des Princes ou au Stade de France ?

On jouera tous les matches de Ligue des champions au Parc des Princes. Ceci vaut pour cette année comme l’année prochaine. Ce n’est plus un projet.

Le PSG va donc rester au Parc des Princes ?

Oui, on va rénover le Parc en vue de l’Euro 2016. On espère pouvoir avoir un stade de 60 000 places parce qu’on pense que le club mérite plus que les 44 000 actuelles. 

« Ce n’est pas le début de saison souhaité »

Comment jugez-vous le début de saison de l’équipe ?

Ce n’est pas le début de saison que l’on souhaitait avec trois matches nuls, mais les joueurs le savent. Ce n’est pas facile de créer une équipe d’un coup avec de nouveaux joueurs. Il ne s’agit pas uniquement d’acheter des joueurs. On a des blessés. Il faut du temps. Je demande à tout le monde d’être patient. Je suis confiant pour le prochain match, je suis derrière mon équipe et mon entraîneur. Je suis sûr que ce sera la meilleure équipe cette saison.

Qu’avez-vous dit à vos joueurs mardi ?

Je n’étais pas en colère. J’ai été juste très clair avec eux. Je leur ai dit qu’on n’était pas là pour avoir trois points en trois matches. Personne ne peut maitriser les résultats, mais je leur ai demandé d’être à 100% pour le maillot et les supporters. 

Carlo Ancelotti est arrivé il y a huit mois et il ne semble pas encore avoir trouvé la bonne formule…

Je pense qu’il a trouvé la formule, mais encore une fois trouver une dynamique de groupe avec de nouveaux joueurs prend du temps. On a acheté 17 joueurs depuis notre arrivée. Pour n’importe quel technicien, Carlo Ancelotti fait partie des meilleurs entraineurs et il est peut-être le meilleur d’entre eux. On a la chance d’avoir Ancelotti, la Ligue 1 a la chance d’avoir Ancelotti.

Considérez-vous comme une obligation d’être champion de France cette année ?

Ce n’est pas une obligation, mais c’est notre objectif. C’est clair pour tout le monde.

« Le mercato se termine le 4 septembre non ? »

Michel Platini a dit ce vendredi que « plusieurs clubs ne veulent pas respecter le fair-play financier de l’UEFA » et que « Paris peut être l’un d’eux ». Que répondez-vous ?

Je n’ai pas entendu parler de quelque chose de ce type. Je l’ai rencontré hier (jeudi), on a discuté, je lui ai dit qu’on appliquera les règles de l’UEFA. S’il a dit cela, il se trompe.

Leonardo a été critiqué l’hiver dernier au Qatar. Cet été, il a réalisé de gros transferts avec Zlatant Ibrahimovic et Thiago Silva. Lui fait-on confiance aujourd’hui ?

Ce n’est pas vrai. S’il doit être critiqué, ce sera par moi. Tout ce qu’on a fait est bon pour le club. Je suis très satisfait de ce qu’on a réalisé.

Le regard sur le PSG a-t-il changé depuis l’arrivée d’Ibrahimovic et Thiago Silva ?

Bien sûr, je peux voir que les gens respectent le PSG et qu’ils ne veulent pas nous affronter. C’est un bon sentiment, mais maintenant il faut le montrer sur le terrain.

En quoi Ibrahimovic est-il si spécial ?

C’est un joueur fantastique, il a bon comportement. Et ce qui le rend vraiment spécial, c’est qu’il veut toujours gagner. C’est un guerrier.

Le PSG a-t-il terminé son marché des transferts ?

Le marché se termine le 4 septembre non ? On a encore un peu de temps pour voir. Il peut y avoir des blessés, des opportunités (le PSG a recruté ce vendredi le Néerlandais Grégory van der Wiel, ndlr).

Avez-vous déniché le « nouveau Messi » que vous espériez à votre arrivée ?

Non, ce n’est pas facile de trouver un nouveau Messi. C’est un joueur incroyable. On va, je l’espère, le trouver dans notre centre de formation.

« Les fans doivent comprendre qu’on doit être tous derrière l’équipe »

Expliquez-nous la clause éthique qui figure dans le contrat des joueurs…

Je ne vais pas vous dire ce qu’il y a dans le contrat, mais je peux vous dire que les joueurs, jeunes ou stars, doivent être des ambassadeurs irréprochables du PSG. Ils doivent respecter l’entraineur, les fans, le maillot. J’ai confiance dans le comportement de mes joueurs.

Pourquoi fermez-vous le Camp des Loges aux supporters ?

L’entraîneur doit travailler dans la confidentialité. Il y a des jours où l’entrainement est ouvert, d’autres où il est fermé. On a vraiment besoin de se concentrer sur l’équipe. Les fans sont essentiels, mais ils doivent comprendre qu’on doit être tous derrière l’équipe.

Etes-vous satisfait de l’ambiance au Parc des Princes ?

Je suis très content du public, je veux qu’il soit derrière l’équipe de la première à la dernière minute. Le public est le 1er homme et pas le 12e sur la pelouse.

Vous sentez-vous apprécié en France ?

Presque depuis notre arrivée, je sens qu’on est très bien accueilli. On essaie de faire le mieux pour le PSG et j’espère qu’on y parviendra. Mais ça ne se fera pas sans les supporters.

Pourquoi avoir investi dans le Paris Handball ?

Le club a été dans une situation financière difficile. J’aime Paris. Le Qatar et moi-même aimons le handball. Et la France a d’exceptionnels résultats avec son équipe.

Au tour du basket avec le Paris-Levallois ?

Pourquoi pas ? (Rires)

Propos recueillis par Jérôme Sillon et Mohamed Bouhafsi