RMC Sport

PSG-Monaco: Emery fait monter l’intensité pour le match du titre

Le PSG espère que le match contre Monaco, ce dimanche soir au Parc des Princes (21h), sera celui de la passation de pouvoir entre les deux équipes. Et cela s’est bien ressenti dans l’énorme implication d’Unai Emery et de ses adjoints à l’entraînement de ce samedi matin.

Le PSG champion de France ce dimanche soir ? C'est l'objectif du club de la capitale qui a l'occasion, s'il bat Monaco au Parc des Princes (21h), de remporter le septième titre de champion de son histoire face au tenant du titre.

C'est aussi l'ambition d’Unai Emery, qui ne devrait plus être sur le banc parisien la saison prochaine, de vivre un dernier gros choc et soulever son premier (et seul) titre de champion de France.

Cette semaine et lors de la dernière séance collective au Camp des Loges ce samedi matin, le Basque s'est voulu plus pointilleux, encore plus exigeant qu'à l'accoutumée. Il a donné plus de voix, a davantage stoppé les exercices mis en place pour corriger au détail près ce qui lui semblait important à rectifier.

>> Evènement RMC Sport : PSG-Monaco, l'avant-match, le match, et l'After en direct

"Soyez plus tueurs"

Kylian Mbappé, de retour à l'entraînement ce samedi matin et présent dans le groupe pour PSG-Monaco, a longuement travaillé devant le but avec Javier Pastore, le jeune Timothy Weah, Dani Alves et Yuri Berchiche. "Termine Kylian", "Soyez plus tueurs", "Bien joué Javier" : le coach parisien, tout comme son adjoint Juan Carlos Carcedo, a poussé ses joueurs et a monté d'un cran le curseur de son exigence envers ses hommes.

Une grande implication d'Unai Emery et de l'ensemble du staff qui s'est vérifiée lors de la traditionnelle opposition de veille de match. Marco Verratti en soins en raison de sa blessure aux adducteurs (forfait pour PSG-Monaco), c’est Zoumana Camara qui a enfilé une chasuble pour faire le nombre et surtout être au plus près de ses joueurs.

L'ancien défenseur, relais d'Emery et Carcedo, encourageait, replaçait, conseillait les joueurs dans ce rôle qui lui sied, celui de "grand frère" du groupe. De toute évidence, les Parisiens sont déterminés à finir le travail dès cette 33e journée de Ligue 1.

Sa. De.