RMC Sport

PSG – Nancy : Paris, taillé pour la Ligue 1 ?

Javier Pastore

Javier Pastore - -

Trois jours après sa qualification pour les quarts de finale de C1, le PSG accueille Nancy samedi (17h) lors de la 28e journée de Ligue 1. Un match jugé « très important » par le staff parisien qui veut effacer les deux récents revers face aux « petits » Sochaux et Reims.

Deux fois seulement cette saison, le PSG a reçu en championnat après une rencontre de Ligue des Champions. C’était après les 5e et 6e journées de poule victorieuses face à Kiev (0-2) et Porto (2-1). Balayés 4-0, Troyes et Evian TG ont gouté l’euphorie qui semble habiter les Parisiens au Parc des Princes après avoir vaincu sur la scène européenne. De là à prédire une mémorable déculottée pour Nancy samedi (17h)… Piqués après deux défaites face aux mal-classés Sochaux (3-2) et Reims (1-0) la semaine dernière, les Parisiens auront à cœur de marquer les esprits en Ligue 1, lors d’un rendez-vous qu’ils aborderont cependant avec méfiance.

D’abord parce que les Lorrains, certes 19e au classement, semblent un brin requinqués depuis l’arrivée sur le banc de Patrick Gabriel. Sous sa conduite, ils ont notamment glané leurs deux seuls succès de la saison à l’extérieur, sur les pelouses de Marseille (0-1) et Sochaux (1-2) le week-end dernier. Historiquement, l’ASNL semble par ailleurs se plaire à Paris. Il n’y a ainsi plus perdu depuis trois saisons (1 victoire, 2 nuls). Nancy vainqueur à Paris, Jean-Michel Larqué, membre de la Dream Team RMC Sport n’y croit pas : « On va retrouver des joueurs frais. On peut imaginer que Beckham débute par exemple. Ce sera une simple formalité. Ils viennent de se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Il y a de l’euphorie. »

Larqué : « Un faux pas serait catastrophique »

Pragmatique, Carlo Ancelotti espère simplement aligner une formation pas trop entamée après le rude combat valencian mercredi (1-1). Thiago Motta et Jallet sont d’ores et déjà out, mais le technicien italien pourra compter sur les retours de Ménez et Ibrahimovic. « Nous allons essayer de changer le théorème de Leonardo, a glissé le coach parisien en conférence de presse ce vendredi. Le match qui arrive est un moment très important. Trois jours après Valence, ce ne sera pas facile de gérer, surtout physiquement. »

Une prudence de rigueur qui s’inscrit dans la communication du club, très axée sur l’humilité ces derniers jours. Suffisant pour éloigner le spectre d’une défaite dans l’antre du Parc, alors que le leader parisien ne compte que deux points d’avance sur l’OL ? « Un faux-pas serait catastrophique, prévient Jean-Michel Larqué. On commencerait à s’inquiéter pour le reste de la saison. » 

Retrouvez toute l'actualité de David Beckham et Zlatan Ibrahimovic.