RMC Sport

PSG-OM : les notes du match

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Porté par un Lucas en feu, le PSG a maté l’OM au Parc des Princes ce dimanche (2-0). Van der Wiel et Verratti ont également brillé, contrairement à Gignac et Thauvin, à côté de leurs crampons.

Paris Saint-Germain

Salvatore Sirigu : 6

Une parade à effectuer, et il l’a faite, face à Valbuena. Match tranquille pour l’Italien.

Gregory van der Wiel : 6,5

Jamais pris à défaut, et surtout beaucoup de montées dans son couloir, dont une victorieuse avec une superbe passe décisive, de volée, pour Cavani (79e).

Alex : 6

Mis à part un ballon dans la tête qui l’a un peu secoué, le Brésilien ne s’est jamais fait bouger. Un roc.

Thiago Silva : 6

Comme son compatriote, un match très tranquille face à des attaquants marseillais sans inspiration.

Maxwell : 6,5

Buteur à l’aller, le latéral punit à nouveau l’OM. Une réalisation qui est venue éclaircir une prestation jusqu’alors discrète.

Marco Verratti : 7

Que de ballons touchés par le relayeur italien (131), dont certains particulièrement bien sentis, notamment sur le but de Cavani où il lance van der Wiel d’une superbe déviation à une touche.

Thiago Motta : 6

Comme à son habitude, il achève la rencontre avec plus de 100 ballons touchés. Et 90% de réussite à la passe. Très propre, même s’il aurait dû faire mieux à la frappe en fin de rencontre (87e), avec la balle de 3-0 au bout du pied gauche.

Blaise Matuidi : 6,5

Toujours aussi précieux pour le PSG dans son rôle de travailleur de l’ombre. Remplacé par Cabaye à la 86e.

Lucas : 7,5

Du feu dans les jambes, le Brésilien. Sa superbe passe pour Lavezzi (7e) et son impressionnante chevauchée fantastique (14e) auraient mérité meilleur sort. Ses accélérations ont mis l’OM au supplice. C’était du très bon Lucas ce dimanche, bien que moins en vue dans le deuxième acte. Remplacé par Pastore à la 86e.

Ezequiel Lavezzi : 5,5

Fidèle à lui-même. Remuant, très mobile, tranchant dans ses appels, mais maladroit au moment de conclure. Rate le coche dès la 7e en ne cadrant pas alors qu’il y avait un deux contre zéro à jouer. Remplacé par Cavani à la 70e, buteur dix minutes plus tard.

Zlatan Ibrahimovic : 6,5

Pas forcément en vue, le Suédois sort encore une inspiration brillante en offrant à Maxwell son but. Sans forcer, c’est encore lui qui débloque la situation. Incontournable.

Olympique de Marseille

Steve Mandanda : 5

Pas grand-chose à faire malgré la domination parisienne, et pas de miracle sur les deux buts.

Rod Fanni : 6

Il sauve les siens d’un but qui aurait fait très mal devant Lucas (14e), il s’interpose devant Lavezzi qui pensait pouvoir reprendre un caviar de van der Wiel. Prestation solide en défense.

Nicolas Nkoulou : 4,5

Match compliqué du défenseur, dont la glissade sur un débordement de Lavezzi aurait pu coûter cher. Loin de son niveau de la saison dernière et bien trop loin de Cavani sur le deuxième but parisien.

Lucas Mendes : 5

Un peu mieux que son partenaire de charnière, mais il ne pouvait pas être partout.

Jérémy Morel : 5

Match plutôt correct de la part du latéral, qui a perdu des points en couvrant Maxwell du hors-jeu sur l’ouverture du score.

André Ayew : 5

Dans un rôle très reculé, l’aîné des Ayew s’est donné sans compter, mais a eu du mal à peser en phase offensive.

Alaixys Romao : 5,5

L’un des meilleurs marseillais au milieu de terrain, en plus auteur de la plus grosse occasion phocéenne, d’une tête qui a trouvé l’extérieur du montant.

Dimitri Payet : 4,5

Même en première période, où les milieux marseillais se sont arrachés au pressing, Payet était en dessous de ses partenaires. Pas trop mal en défense, mais sans intérêt offensivement, malgré ses 97% de passes réussies.

Florian Thauvin : 3

Match catastrophique du Français. Avec 14 ballons perdus sur 23 joués, Thauvin a raté à peu près tout ce qu’il a entrepris. Remplacé à la 58e par Imbula.

Mathieu Valbuena : 5

La première des deux occasions marseillaises est pour lui, avec une bonne frappe enroulée sortie par Sirigu. Valbuena a tenté de donner l’impulsion pour porter l’OM, mais a fini par s’éteindre, comme son équipe, devant la maîtrise parisienne.

André-Pierre Gignac : 3,5

Complètement isolé à la pointe de l’attaque, le pauvre Gignac n’a rien eu à se mettre sous la dent. Et sur ses rares ballons, il est passé au travers.

A lire aussi :

- Paris droit au titre

- PSG-OM : ils l'ont vécu, ils le racontent

- En Images : la dernière victoire de l'OM au Parc

La rédaction