RMC Sport

PSG : pourquoi Zlatan prend son temps pour revenir

Zlatan Ibrahimovic

Zlatan Ibrahimovic - AFP

Absent depuis bientôt six semaines en raison d’une inflammation au talon gauche, Zlatan Ibrahimovic se contente d’un travail physique léger et de soins. Le Suédois, qui pourrait reprendre l’entraînement collectif, veut prendre son temps pour minimiser les risques de rechute.

Cela fait maintenant plus d’un mois que Zlatan Ibrahimovic n’a plus joué sous le maillot du PSG. La dernière fois, le Suédois était titulaire pour la réception de Lyon (1-1), le 21 septembre, à l’occasion de la 6e journée de Ligue 1. Victime d’une talalgie, l’attaquant parisien devait être rapidement rétabli. Mais en presque six semaines, il n’a pas participé au moindre entraînement collectif et son forfait pour le déplacement à Lorient, ce samedi (17h), est très probable.

Ce jeudi, au centre Ooredoo, « Ibra » a simplement effectué des soins avec Dario Fort, le kinésithérapeute du club, et des exercices de cardio, essentiellement du vélo. Les ballons, eux, étaient bien loin. Pourtant, selon nos informations, le Suédois pourrait participer aux entraînements collectifs s’il le souhaitait. Mais même à dix jours du choc contre l’OM, Zlatan préfère se montrer patient car il craint les conséquences d’un retour précipité, notamment en raison de son âge (33 ans) et de son gabarit (1,95m, 95kg).

De mauvaises sensations et la peur d’une fracture

Presque indétectable sur les examens, le mal dont souffre le meilleur joueur de Ligue 1 en 2013 et 2014 ne se soigne qu’avec du repos et beaucoup de patience. Lui seul peut donc donner le feu vert à une reprise de l’entraînement, en fonction de ses sensations. « Ibra pourrait rejouer puisqu’il n’y a pas grand-chose sur les examens, confie un proche du joueur. Mais il ressent des douleurs et ses sensations ne sont pas bonnes. »

Conscient qu’une aggravation de son inflammation au talon gauche pourrait entraîner dans le pire des cas une fracture et donc une saison blanche, voire la fin de sa carrière, le Suédois privilégie donc la prudence. Quitte à manquer la réception de l’OM, le 9 novembre.

M.Bo et LB