RMC Sport

PSG: quand Pochettino disait "rêver" de revenir au club comme entraîneur

Sur les antennes de RMC en 2016, Mauricio Pochettino avait révélé qu'entraîner le PSG faisait partie de ses "rêves" et qu'il y avait développé, lors de son passage comme joueur dans les années 2000, sa volonté de devenir coach.

C'était un rêve à réaliser. Successeur annoncé de Thomas Tuchel au poste d'entraîneur du Paris Saint-Germain selon nos informations, sauf retournement de situation, Mauricio Pochettino va donc faire son retour, plus de 17 ans après, dans la capitale où il a évolué de 2001 à 2003. Une signature qui faisait partie des objectifs de l'Argentin, comme il l'avait révélé en 2016 dans un entretien accordé à Luis Attaque sur RMC.

>> Abonnez-vous aux offres exclusives RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

"Entraîner un jour le PSG, ça me plairait. Ça fait partie de mes rêves. C’est un club que je suis beaucoup. J’essaie de voir tous les matches. Surtout en Ligue des champions. J’ai parlé plusieurs fois avec Jean-Louis Gasset (alors adjoint de Laurent Blanc, ndlr)", avait ainsi déclaré Mauricio Pochettino, qui était aux commandes de Tottenham à l'époque.

Un "déclic" à Paris

Le PSG est d'une certaine façon là où tout a commencé pour sa carrière d'entraîneur. Si celle-ci a véritablement débuté à l'Espanyol en 2009, c'est à Paris que l'ancien défenseur a songé pour la première fois à prendre des responsabilités sur les bancs de touche. Il en avait parlé dans un documentaire de Transversales sur RMC Sport.

"J'avais 27 ans, je gagnais en maturité, j'ai eu un déclic et j'ai commencé à penser à devenir manager, se souvenait-il. J'ai cherché à comprendre, à analyser le jeu. J'ai posé beaucoup de questions à mon manager (Luis Fernandez), à ses adjoints (dont Jean-Louis Gasset), aux analystes, au staff médical, à tout le monde".

Cette métamorphose, ses coéquipiers parisiens l'avaient aussi remarqué en constatant sa proximité avec le staff de Luis Fernandez. Jean-Michel Badiane en avait témoigné: "Dans le car, à chaque fois qu'il y avait des déplacements, il y avait toujours sa place à côté de Jean-Louis Gasset, qui était le coach adjoint. Dans ma tête, ça faisait un peu le deuxième adjoint. Je le voyais déjà comme un futur coach".

JA