RMC Sport

PSG - Sakho convoqué pour ses chants anti-OM

Mamadou Sakho

Mamadou Sakho - -

Auteur de chants injurieux à l’encontre des Marseillais lors de la célébration du titre dimanche, le Parisien Mamadou Sakho devra répondre de ses actes devant le Conseil national de l’éthique le 3 juin.

 « Je me suis senti moi-même visé, touché. C’est un petit dérapage, mais à ce niveau-là, c’est difficile de tolérer ». En 2011, Mamadou Sakho avait vivement condamné l’attitude de Taye Taiwo, entonnant des chants anti-PSG avec ses supporters en guise de célébration, après la victoire de l’OM en finale de la Coupe de la Ligue, contre Montpellier (1-0). Deux ans plus tard, le Parisien pur jus comprend sans doute l’excès d’euphorie qui avait envahi le Nigérian, lui qui ne s’est pas privé pour reprendre avec le public, durant la parade des joueurs, des paroles du même acabit. Gagné par l’ivresse, tout à son bonheur, le défenseur s’est laissé aller : « Nous, nous sommes les Parisiens ! C’est notre plus grande fierté. Marseille, c’est des enc... C’est leur meilleure qualité. Marseille, Marseille, on t’enc... ! »

Si ses chants ont fait le bonheur des supporters présents, ils n’ont pas manqué de faire tiquer la FFF, qui n’a pas l’intention de laisser l’affaire sans suite en saisissant le Conseil national de l’éthique. Joint par RMC Sport, le président du CNE, Laurent Davenas, a ainsi confié que « Mamadou Sakho serait le 3 juin ». Pour mémoire, Taiwo avait écopé d’un match de suspension ferme, deux avec sursis, le tout assorti de 20 000 € d’amende. Une sanction du même type pend donc au nez de l’international tricolore, malgré ses excuses publiées dès le lendemain sur les réseaux sociaux.

Sakho : « J’admets que c’est une erreur »

« Je voudrai remettre les choses dans leur contexte, nous étions sur le bus des célébrations et tous les supporters entonnaient les chants à notre passage. Enfant de Paris, j'ai spontanément repris un refrain avec eux, a-t-il indiqué, via son compte Facebook. En aucun cas, cela a été fait pour attiser la haine mais bien sur le ton de la plaisanterie et dans un esprit de communion avec les supporters ! J'admets que c'est une erreur et je tiens vraiment à m'en excuser. C'est important d'être exemplaire sur et en dehors des terrains. Je n'ai jamais pensé un instant manquer de respect même si je peux comprendre que dans ce contexte médiatique cela peut heurter la sensibilité des supporters et des joueurs Marseillais ». Pas sûr que cela suffise à dissuader le Conseil de le sanctionner. Quoi qu’il en soit, une éventuelle sanction s’appliquerait la saison prochaine, le championnat s’achevant le 26 mai.

A lire aussi :

- PSG - Quand Sakho se lâche et insulte les Marseillais

- PSG - Sakho avait déjà insulté les Marseillais

- PSG - Zlatan : « On regrette forcément les incidents »

A.T, avec M.Bo.