RMC Sport

PSG : Thiago Motta fait la promo de Zlatan et Maxwell

Grâce à un doublé de Zlatan Ibrahimovic et un but magnifique de Maxwell, le PSG a surclassé Rennes (4-0), vendredi soir, en ouverture de la 36e journée de Ligue 1. Pour leur coéquipier Thiago Motta, pas de doute, ces deux joueurs, en fin de contrat en juin prochain et dont l’avenir est incertain, ont encore des choses à apporter au club de la capitale.

Thiago, ce large succès fait-il déjà office de préparation pour la finale de la Coupe de France, le 21 mai ? 

C'était un bon match. Le 21 mai (date de la finale de la Coupe de France contre l'OM, ndlr), c’est loin encore mais on l’a dans la tête déjà. Si on gagne ce match-là, on réalise la même performance que l’année dernière. Et selon moi, faire ça est très difficile. Si on y parvient, on aura fait une très, très belle saison.

Cette victoire, c’est aussi un but magnifique de Maxwell et un doublé de Zlatan Ibrahimovic, qui a inscrit ses 33 et 34e buts de la saison en Ligue 1. Le PSG devrait-il prolonger ces deux joueurs, selon vous ?

Si ça ne tenait qu’à moi, je leur donnerais un nouveau contrat à tous les deux parce que je pense que ce sont deux grands joueurs et qu’il est difficile de trouver des éléments comme ça dans le football aujourd’hui. Mais ce n’est pas moi qui décide. Après en tant que coéquipier, bien sûr que je leur donne un nouveau contrat parce que ce sont deux joueurs qui peuvent aider encore le Paris-Saint-Germain à gagner des titres.

Le PSG caracole en championnat mais a encore buté en quarts de finale de la Ligue des champions. Forcément, cette saison laissera aussi un goût d’inachevé.

Vous savez, faire mieux que ce qu’on a fait aujourd’hui, c’est difficile. Même si on n'a pas réussi à aller plus loin en Ligue des champions, on fait partie des huit meilleures équipes en Europe. Si on gagne le 21, on aura fait une très bonne saison. Parfois on peut avoir l'impression qu'arriver en finale de la Ligue des champions est quelque chose de normal. Mais ça ne l'est jamais. Même le Barça n’y est pas parvenu cette année et pourtant, c'est la meilleure équipe au monde. Et c’est même difficile de gagner les quatre titres qu’on a décroché l’année dernière.

Cette victoire, c’est aussi une belle réponse à la polémique autour de la petite virée de certains joueurs à Las Vegas…

Le coach a dit que quand les joueurs avaient des jours de libre, ils pouvaient faire ce qu’ils voulaient. On a montré cette année que l’on était professionnel. On a gagné le championnat huit journées avant la fin de la saison. Vous pouvez dire ‘oui, c’est facile de gagner en France’ mais c’est nous manquer de respect et manquer de respect, surtout, aux autres équipes. D’ailleurs, je trouve incroyable qu'elles n’aient pas réagi à ce commentaire. Si je joue dans une autre équipe en France, je prends ça comme une insulte. Cette phrase donne l’impression que les autres équipes du championnat sont nulles.

la rédaction avec J. Ré