RMC Sport

PSG: Trophée des Champions, Barça, blessés... les premiers défis de Pochettino

Plusieurs défis attendent Mauricio Pochettino dès ses premiers jours à la tête du PSG. Pour s'assurer une saison 2020-2021 riche en titres, l'alchimie devra prendre vite.

Nouvel entraîneur du PSG, Mauricio Pochettino n’aura que très peu de temps pour reprendre ses marques au club, lui qui a porté le maillot parisien de 2001 à 2003. Le calendrier lui réserve plusieurs défis et échéances d’importance dès son arrivée sur le banc.

La reprise sur fond de pandémie

Le retour des vacances d’été avait été compliqué pour le PSG, avec de nombreux tests positifs au coronavirus, notamment pour Neymar et Kylian Mbappé. Le premier défi de Mauricio Pochettino sera de faire en sorte que le reprise hivernale, programmée ce dimanche, soit trois jours à peine avant son premier match officiel en 2021, se passe mieux.

Le Trophée des champions dans deux semaines

La bonne nouvelle pour l’Argentin, c’est qu’il pourrait entamer son mandat sous les meilleurs auspices, en glanant vite un premier trophée. Le PSG a en effet rendez-vous avec l’OM le 13 janvier pour le Trophée des Champions, reporté et délocalisé à Lens à cause du coronavirus. Un trophée sur lequel les Parisiens règnent en maître, avec 9 victoires dont 7 de rang, et qui permettra à Pochettino de tester son effectif dans un match à enjeu.

Une Ligue 1 disputée

Contrairement à Carlo Ancelotti, dernier entraîneur arrivé en cours de saison au PSG, Pochettino n’aura pas le luxe d’entamer son bail dans le fauteuil de leader. Actuellement, Kylian Mbappé et ses coéquipiers n’occupent que la 3e place de Ligue 1, même s’ils n’ont qu’un point de retard sur le leader lyonnais. Ils n’auront donc pas l’occasion de se roder et devront assurer dès le premier match à Saint-Étienne (le 6 janvier), trois jours après leur retour de vacances. Leur premier rendez-vous avec un gros, un clasico à Marseille, aura lieu le 7 février.

Du lourd d'entrée en Ligue des champions

Pour sa première confrontation à élimination directe en Ligue des Champions depuis sa finale perdue en 2019 avec Tottenham, l’Argentin n’a pas non plus été gâté par le tirage. Le 16 février, le PSG affronte Barcelone au Camp Nou, l’antre des mauvais souvenirs, pour un match couperet qui donnera toute suite le "la" de l’ère Pochettino. Avant lui, Unai Emery et Thomas Tuchel s’étaient tous deux cassés les dents sur leurs premiers huitièmes avec le club, contre le Barça et Manchester United, sans jamais complètement s'en remettre.

Une avalanche de blessures

C’est le souci du moment au PSG: l’infirmerie ne désemplit pas. Pour son dernier match dans la capitale, Tuchel avait dû bricoler avec dix forfaits, dont ceux de Presnel Kimpembe ou Mauro Icardi. Une hécatombe face à laquelle l’Allemand avouait ne pas avoir de solution après avoir "fait son maximum". Les changements dans le staff du club, impulsés par l’Argentin, pourraient endiguer cette mauvaise dynamique. Avec notamment l'arrivée de son fils, Sebastiano, aux côtés des autres adjoints Miguel D’Agostino, Jesus Pérez et Toni Jimenez. 

CP