RMC Sport

QTA, le nouveau poumon du PSG

-

- - -

Le contrat passé entre le PSG et la Qatar Tourism Authority, pour un montant entre 150 et 200 millions d’euros par saison, inaugure un type de partenariat d’un genre nouveau. Qui ne plaît pas aux concurrents sportifs du club de la capitale.

Paris rime de plus en plus avec Qatar. D’un côté, un Qatar Sports Investments (QSI) désormais actionnaire à 100% du PSG. De l’autre, la mise en place du très attendu partenariat entre le club de la capitale et Qatar Tourism Authority (QTA), sorte d’office du tourisme local et branche de la Qatar Investment Authority. Un accord officialisé le 29 octobre dernier pour un sponsoring d’un tout nouveau genre. Première particularité, sa nature, ce partenariat représentant le premier sponsoring direct d’un pays pour promouvoir son tourisme en profitant de la puissance sportive d’un grand club de foot. 

« QTA est une entité du gouvernement, explique Rashed Al Qurese, directeur marketing et promotion de QTA. Elle s’occupe de deux choses : réguler l’industrie du tourisme au Qatar et promouvoir notre pays à travers le monde. Associer une destination touristique avec un club est quelque chose qui n’est pas encore arrivé dans le foot. Le PSG fait partie de notre stratégie globale pour attirer des touristes et atteindre l’objectif que nous nous sommes fixés sur ce plan à l’horizon 2030. Nous sommes partenaires du club à long terme. »

Pas seulement dans le football, d’ailleurs. « Je parle aussi de l’équipe de handball, précise Al Qurese. Le PSG est un club qui a de grandes ambitions qui vont encore grandir dans le futur. Il est associé à la ville de Paris, une des destinations touristiques qui ont le plus de réussite. Le PSG est une marque internationale dans le sport et nous offre une plateforme mondiale de communication pour promouvoir le Qatar. L’ambition commune de notre pays et du PSG, c’est ce qui nous unit. »

« QTA a compris l'importance de la ville de Paris »

Pour donner corps à ce partenariat, QTA a débuté une campagne d’affichage XXL à Paris. Les Parisiens peuvent imaginer leur voyage avec des énormes panneaux publicitaires sur le périphérique ou encore à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine). D’autres, animés, ont été placés à l’aéroport de Roissy comme dans celui de Doha. Une ville où s’affichent également de très grands panneaux montrant les sourires de Cavani, Ibrahimovic, Lavezzi, Thiago Silva et Camara, notamment sur la corniche ou dans le centre sportif Aspire. Plusieurs ronds-points de Doha sont également aux couleurs du champion de France via son sponsor téléphonique Ooredoo. QTA a même pensé à tourner un spot illustrant la fierté du pays d’accueillir le PSG qui sera diffusé sur plusieurs chaînes internationales, dont Al Jazeera.

« QTA a compris l’importance de la ville de Paris concernant le tourisme, glisse un proche du club de la capitale. Le mélange est parfait entre un club en pleine évolution et une ville quasiment parfaite. Vous rajoutez la proximité de ses propriétaires avec QTA et le contrat a été signé. » Pour un montant qui est une autre particularité. Selon plusieurs sources, l’association entre les deux entités va en effet permettre au PSG de recevoir une somme record comprise entre 150 et 200 millions d’euros par saison. De quoi lutter contre le futur fair-play financier et son obligation de ne pas dépenser plus que ses recettes. Ce qui a d’ailleurs fait tiquer plusieurs grands clubs européens, et notamment le Bayern Munich qui a remis en cause ce contrat entre « des parties liées ». « Je ne suis pas en position de discuter avec les autres clubs européens, répond Al Qurese pour noyer le poisson. Nous sommes dans des industries différentes. Mais nous sommes très impatients de vivre les prochaines années avec le PSG et de positionner le Qatar comme une destination de top niveau mondial avec des racines culturelles profondes. » Tout un programme.

A lire aussi :

>> PSG : Doha déroule le tapis rouge

>> Riolo : "Le PSG, leader naturel..."

>> En images : Ces champions d'automne qui ne confirment pas

A.H. avec Mohamed Bouhafsi à Doha