RMC Sport

Quand Aulas et Lyon s’amusent à provoquer Saint-Etienne sur Twitter

-

- - AFP

Depuis leur défaite à Geoffroy Guichard fin novembre (3-0), Jean-Michel Aulas et l’Olympique Lyonnais envoient régulièrement des piques à l’AS Saint-Etienne sur les réseaux sociaux. Et maintenant que les Gones sont leaders, ils s’en donnent à cœur joie !

Aulas relance les hostilités…

30 novembre. L’AS Saint-Etienne étrille l’Olympique Lyonnais en clôture de la 15e journée de Ligue 1. 3-0. Le Chaudron explose, les Verts jubilent et enchainent les tours d’honneur dans la liesse générale. Geoffroy Guichard n’avait plus assisté à une victoire dans le derby depuis le 6 avril 1994. Dès la fin du match, Jean-Michel Aulas se charge de le rappeler à l’ASSE. A sa manière. « Victoire des Steph ce soir, une en 20 ans, je signe pour une nouvelle en 2034 », écrit le président de l’OL sur Twitter.

…et en remet une couche dans la foulée

7 décembre. L’Olympique Lyonnais l’emporte à Evian-Thonon-Gaillard grâce à un penalty d’Alexandre Lacazette à la 94e (2-3). Une victoire qui permet aux Gones de reprendre leur troisième place au classement, devant l’AS Saint-Etienne, vainqueur face à Bastia la veille (1-0). De quoi offrir à Jean-Michel Aulas un motif pour chambrer à nouveau son voisin. « Quelle victoire face à Evian ! Neuf joueurs de l’académie OL au coup de sifflet final. On sera bien troisième ce soir devant l’ASSE », fanfaronne le boss rhodanien sur le réseau social, avant de poster un second message en rappelant le carton des féminines de l’OL face aux Stéphanoises (6-0).

Le compte de l’OL s’y met aussi

11 janvier. L’Olympique Lyonnais se balade contre Toulouse (3-0) et prend la tête de la Ligue 1 avec 42 points. Le compte Twitter du club, qui retweete régulièrement les provocations d’Aulas, en profite pour tacler lui aussi l’AS Saint-Etienne. « Ce nombre 42 est vraiment magnifique aujourd’hui », écrit l’OL, en référence au numéro de département de la Loire, dans lequel se trouve Saint-Etienne.

Aulas continue de chambrer...

13 janvier. L’AS Saint-Etienne s’incline à domicile face au PSG, en quart de finale de la Coupe de la Ligue (0-1). Au terme d’une rencontre interrompue en seconde période à cause de jets de projectiles sur un arbitre assistant. L’occasion pour Jean-Michel Aulas, leader du championnat avec Lyon, de glisser un tacle de plus à ses meilleurs ennemis. « Désolé, je n’ai pas suivi Twitter, je suivais ASSE-PSG avec un très bon match du PSG, qualifié pour les demis, écrit JMA dans la soirée. Avant de lâcher : « Geoffroy Guichard sera suspendu, match arrêté ».

…et va même plus loin avec la blessure de Cohade !

14 janvier. Au lendemain de la défaite de Saint-Etienne face au PSG, la nouvelle tombe. Renaud Cohade, sorti sur blessure durant la rencontre, souffre d’une rupture des ligaments croisés du genou. Le joueur de 30 ans sera éloigné des terrains durant plusieurs mois. Aulas trouve alors le moyen de rappeler que ce même Cohade (formé à l’OL), s’était rendu coupable d’un tacle dangereux qui avait causé une entorse de la cheville à Yoann Gourcuff en mars dernier. Pour faire passer le message, le président lyonnais retweete l’un de ses supporters qui publie : « L’arroseur arrosé. Ligaments croisés. Tout se paye », avec une photo de Cohade en train de tacler Gourcuff…

Aulas se défend

Invité de Luis Attaque ce mercredi sur RMC, le président lyonnais a tenu à s’expliquer : « Ce n’était pas pour chambrer les Stéphanois. Mais je suis attentif à tout ce qu’il se passe et je commente l’actualité, assure-t-il. Hier, quand on voit ce qu’il s’est passé sur le plan des jets de projectiles sur l’arbitre, on se pose des questions. On disait que Geoffroy-Guichard était un Chaudron doré d’efficacité, j’ai trouvé ce qu’il s’est passé un peu dommage. » Au sujet de son retweet concernant Renaud Cohade, il a également expliqué : « C’est un ancien Lyonnais et je suis malheureux pour Cohade parce qu’il fait une très bonne saison. Maintenant, ça ne vous aura pas échappé que Yoann Gourcuff a été blessé quatre mois par un tacle un peu identique à celui qu’a subi Cohade. Tout joueur, qu’il soit de Saint-Etienne, de Lyon ou de l’OM, me fait de la peine quand il se blesse. Je l’ai retweeté parce que c’est un handicap formidable (sic) pour sa fin de saison. »