RMC Sport

Quand Gillot tacle la presse

Francis Gillot

Francis Gillot - -

Avant la réception de Lorient ce samedi (20h), l’entraineur des Girondins n’a pas apprécié une question sur le faible ratio de buts marqués/buts encaissés de son équipe. Et s’en est pris à la corporation des journalistes. Pour Gillot, « certains derrière un micro croient avoir tous les droits ».

Grosse colère froide de Francis Gillot il y a 24 heures au centre d'entraînement des Girondins de Bordeaux au Haillan. Alors que le coach bordelais était en train d'évoquer la trêve internationale, le sprint final et la liste des blessés, une journaliste lui a demandé de réagir à une statistique fournie par l'entreprise OPTA qui souligne que Bordeaux est l'équipe « la moins prolifique » des cinq grands championnats européens, trophée peu glorieux calculé sur un ratio entre le nombre de buts marqués et le nombre de buts encaissés... « Quand on ne prend pas de buts, c’est positif pour moi… J’ai trois milieux offensifs, trois attaquants, deux latéraux à qui je demande de se projeter… Je ne joue pas défensif, on travaille pour avoir l’efficacité devant le but », s’est emporté le coach des Girondins.

« Si ça vous arrange de taper sur Bordeaux c’est votre problème »

Dans la foulée, Gillot en a profité pour dénoncer la campagne de presse des médias cette saison à l’encontre du champion de France 2009. « Il faut jouer l’Europe, on la joue à fond, on a fait un super parcours, on fait un meilleur championnat que la saison dernière, et il y aura peut-être une bonne surprise à la fin en Coupe de France, mais tout ça personne n’en parle. »
Et l’ancien entraineur de Lens de s’en prendre aux journalistes. « Si ça vous arrange de taper sur Bordeaux, c’est votre problème ! Certains derrière un micro croient avoir tous les droits. » La colère du coach bordelais est montée crescendo, avant de finir sèchement d'un : « C'est bon ? Vous avez ce que vous voulez ? » Parfait, merci.

A lire aussi :

>> Gillot : Bordeaux est l'équipe à abattre

>> L'actu de votre club

>> Tout sur la Ligue 1

Le titre de l'encadré ici

Gillot inquiet pour Henrique|||

Même si l'entraîneur des Girondins de Bordeaux Francis Gillot déplore de ne pas avoir pu organiser des entraînements avec un effectif complet, il s'est félicité de la trêve internationale qui lui permet notamment de retrouver des joueurs qui étaient blessés. Julien Faubert et Mariano Florian Marange sont aptes. L'attaquant uruguayen Diego Rolan est « en phase de reprise » après une entorse de la cheville contracté contre Bastia. Mais le « vrai coup dur » selon Gillot, c'est l'absence de Carlos Henrique, victime d'une fissure du tendon d’Achille et dont l'état de santé inspire l'inquiétude de son coach... En revanche, Gillot a rassuré à propos de Marc Planus, qui s'est contenté d'un footing ce jeudi. « C'est bon pour lui », a ainsi commenté l'entraîneur bordelais.