RMC Sport

Rachat de l'OM: la réponse cash du clan Ajroudi à Boudjellal

Après la sortie de Mourad Boudjellal sur RMC Sport concernant le projet de rachat de l'OM porté par Mohamed Ajroudi, le clan de l'homme d'affaires à tenu à répondre à l'ancien président du RCT. Echange très cash.

Dans un entretien accordé à RMC Sport ce vendredi, Mourad Boudjellal affirme donc ne plus être associé à Mohamed Ajroudi "depuis un mois", dans le cadre du projet de rachat de l'OM. 

Via cette sortie médiatique, l’ancien président du RCT souhaite surtout prendre ses distances avec les conseillers de l’homme d’affaires tunisien: Stéphane Cohen, le fondateur de la banque Wingate, et Marc Deschenaux, juriste, qui gèrent les intérêts de Mohamed Ajroudi dans cette tentative de rachat de l’OM… et qui signent les différents communiqués liés à ces intentions de reprise du club olympien.

Boudjellal explique ce vendredi qu’il ne veut surtout pas cautionner certains propos "outranciers", notamment le fait d’avoir qualifié les membres de cette équipe de l’OM de "joueurs de second plan", ou encore l’ultimatum que le clan Ajroudi avait évoqué il y a deux semaines.

La réponse des conseillers d'Ajroudi

Les conseillers de M. Ajroudi ont tenu à riposter après cette prise de parole cinglante de Boudjellal. "Je ne cherche pas à répondre à des attaques de gens aussi peu sérieux que Monsieur Boudjellal, écrit Stéphane Cohen à quelques médias, dont RMC Sport. J’ai malheureusement constaté que son incompétence en matière de process d’acquisition nous a fait perdre du temps en raison de sa recherche de reconnaissance médiatique, pour servir ses propres intérêts. Ses déclarations ne nous détourneront pas de notre objectif qui est de réussir à trouver un deal avec Messieurs McCourt et Eyraud. Heureusement que notre client a décidé d’écouter nos conseils et ceux de Marc Deschenaux, en écartant M. Boudjellal des discussions confidentielles qui ne peuvent subir l’exubérance et la démesure." Le dossier Ajroudi est donc en train de virer au règlement de comptes.

Boudjellal: "Je n’ai pas dit que j’abandonnais l’OM..."

Et le feuilleton n’est d’ailleurs pas totalement terminé… même du côté de Boudjellal: "Si Ajroudi veut racheter l’OM sérieusement, il doit se séparer de ces deux conseillers. Je reste persuadé que M. Ajroudi peut lever des milliards!", lâche l’ancien boss du RCT.

Boudjellal remet même une pièce dans le juke-box: "Ma déclaration du jour ne signifie pas que je laisse tomber l’OM! Je répète: je n’ai pas dit que j’abandonnais l’idée d’un projet pharaonique pour l’OM." Cette petite musique commence pourtant à fatiguer sérieusement les supporters marseillais, vexés que l’on joue avec leur passion pour l’OM.

F.Germain