RMC Sport

Ranieri en salle d’attente

Claudio Ranieri

Claudio Ranieri - -

Alors que Monaco se déplace à Ajaccio ce samedi (17h), tous les regards seront braqués sur Claudio Ranieri. Dans quatre matches, le technicien italien devrait être remercié par les dirigeants. De quoi reléguer les objectifs sportifs au second plan.

C’est un drôle de compte à rebours qui s’est enclenché du côté de Monaco avec quatre, comme le nombre de matches de championnat que le club monégasque doit encore disputer. Mais surtout comme le nombre probable d’apparitions restantes de Claudio Ranieri sur le banc de l’ASM. Le technicien italien préfère en rire. « Quand je dis que l’entraîneur et le mari sont les derniers à savoir la chose, c’est vrai, a insisté Ranieri en conférence de presse. S’il y a les cornes, comment ça s’appelle ? Cocu ! Oui, cocu ! C’est le dernier à savoir la chose. »

Sauf renversement de situation, le technicien italien ne devrait plus entrainer le club la saison prochaine. Décision des dirigeants monégasques car du côté des joueurs, c’est l’union derrière leur entraîneur. « On est tous derrière lui, insiste Valère Germain lors du point-presse d’avant match. Moi, ça fait deux ans que je suis avec lui. On a fait du bon travail tous ensemble depuis qu’il est arrivé. Il a atteint ses objectifs. Après, c’est le jeu des grandes équipes, des grands clubs, d’avoir des spéculations comme ça autour des entraîneurs, des joueurs, des dirigeants, de tout le club. Ce sera aux dirigeants de décider. On espère d’abord atteindre tous les objectifs en fin de saison et puis après, on verra ce qu’il en est. »

Une saison blanche

Atteints, les objectifs ne le sont pas. « Je ne pense pas que la saison de Monaco soit ratée, analyse Grégory Coupet, membre de la Dream Team RMC Sport. Il ne suffit pas de mettre de l’argent. Ranieri a réussi à créer l’osmose avec des joueurs venus de L2. N’oublions pas qu’ils ont perdu Falcao en cours de route. C’est aussi un promu. Et n’oublions pas la manière. » Si la deuxième place du classement -synonyme de Ligue des champions- a tout d’une bonne performance pour un promu, il n’en reste pas moins que la saison restera blanche pour le club. Les dix points d’avance du Paris Saint-Germain au classement et surtout l’élimination en demi-finale de Coupe de France par Guingamp ont scellé le sort de l’entraineur.

Claudio Ranieri est donc en salle d’attente avant de recevoir le diagnostic définitif, même si l’issue ne fait plus guère de doute. Interrogé sur le soutien de ses dirigeants, il réplique : « Je pense que quand quelqu’un de bien travaille... je travaille bien. C’est important de faire les choses bien. Après j’ai un contrat : s’ils sont contents, je continue, s’ils ne sont pas contents, ils changent. » Avec ces tractations, on en oublierait presque qu’en cas de défaite à Ajaccio samedi, Monaco offrirait le titre de champion de France au Paris Saint-Germain.

A lire aussi :

>> Monaco : Ranieri poussé vers la sortie

>> Ligue 1 : Monaco repousse le doublé du PSG

>> Ligue 1 : ce qu’il faut retenir de la 34e journée

A.Bo avec Y.P