RMC Sport

Ravanelli : « On doit changer les mentalités »

Fabrizio Ravanelli

Fabrizio Ravanelli - -

Invité ce lundi de Coach Courbis sur RMC, l’entraineur d’Ajaccio, Fabrizio Ravanelli, s’est montré aussi élogieux qu’ambitieux à l’égard de son groupe, auteur d’un match nul face au PSG (1-1), dimanche au Parc des Princes.

Fabrizio, quelle analyse faites-vous de la prestation d'Ajaccio contre le PSG ?

En première période, on a été bien place. L’équipe était bien cadrée, tout le monde savait ce qu’il avait à faire. On a beaucoup mis le PSG en difficulté. C’est dommage car en seconde période, on a joué presque à dix car la rentrée d’Oliech n’a pas beaucoup aidé l’équipe. On a eu un petit peu de chance mais on aurait pu ramener les trois points à la maison.

Ce doit être un grand moment pour vous de débuter votre carrière d'entraineur de débuter par un match nul au Parc des Princes...

J’ai eu la chance d’avoir de très bons entraineurs comme Rolland Courbis qui m’ont enseigné comment se comporter, quel caractère, quel charisme avoir pour ce genre de matches. On va prendre des points là où on ne nous attend pas et en perdre là où pense en prendre. Contre Saint-Etienne, je ne sais pas comment nous arrivons à perdre (1-0, ndlr). En première période contre Saint-Etienne, on a montré qu’on avait une équipe qui savait ce qu’elle avait à faire sur le terrain et on l’a encore montré hier.

"Très content de la manière dont j'ai été reçu"

C'est un exploit de résister face à autant de tirs

Après l’ouverture du score, on a essayé de rendre plus compliquée la vie du PSG. Et tenter même de marquer un deuxième but. On n’a pas eu cette possibilité car Paris a des joueurs extraordinaires. Je ne trouve pas un joueur moyen. Rencontrer une telle équipe fait peur. On ne doit pas se contenter de vouloir gagner à domicile. On doit changer les mentalités. On doit penser que dans la vie, tout est possible. On a la possibilité de monter quelque chose d’extraordinaire.

Comment avez-vous vécu ces retrouvailles avec le public du Parc des Princes ?

J’ai été très content de la manière dont j’ai été reçu. Fabrizio a fait quelque chose de bien contre Paris, non ? Ils m’ont beaucoup sifflé mais je m’en fiche.

A présent Ajaccio va recevoir Nice, à l'occasion de la troisième journée...

La troisième journée est très importante pour nous. C’est l’occasion de prendre de la confiance. J’ai félicité les joueurs pour leur match contre le PSG mais je leur ai dit qu’il fallait tout de suite penser à Nice, contre qui on doit faite quelque chose d’exceptionnel. Notre championnat commence dimanche. Si on arrive à faire un super match contre Nice, je serai très content. Mes joueurs sont très costauds et professionnels. On a la possibilité de faire quelque chose d’incroyable dimanche. Et je suis sûr qu’on arrivera à le faire.

A lire aussi :

>> PSG-Ajaccio : les notes

>> Retour sur la J2 de Ligue 1…

>> L’équipe-type de la 2e journée

La rédaction