RMC Sport

Rémy se sent libéré

Loïc Rémy

Loïc Rémy - -

Après une première moitié de saison délicate, l’attaquant marseillais retrouve petit à petit son meilleur niveau. Le soutien de Didier Deschamps et de José Anigo y est pour beaucoup. L’ancien Niçois explique sa métamorphose.

Depuis quelques semaines, il n’est plus le même. Comme si Loïc Rémy osait enfin se montrer et qu’il n’était plus écrasé par le poids d’un transfert de 15 millions d’euros, que beaucoup à Marseille estiment surestimé. Au cœur de l’attaque olympienne, l’ancien Niçois tente sa chance, propose des solutions et ne se signale plus uniquement que par ses quelques coups d’éclats. Une « prise de conscience », comme il dit.

« Aujourd’hui, je me sens vraiment libéré et je tente des choses, admet-il. Si ça passe, tant mieux, sinon, j’aurais au moins tenté. » Cette évolution, il la doit d’abord à Didier Deschamps. Si l’entraîneur marseillais n’a pas hésité à laisser sa recrue sur le banc cette saison, il ne l’a en revanche jamais abandonnée. Un processus d’accompagnement décisif pour un joueur encore jeune, malgré son potentiel et ses sept sélections en équipe de France. Depuis quelques semaines, il lui demande de changer quelques détails dans sa manière d’aborder les matches. Et aussi de « muscler son jeu », selon l’expression dédiée à l’époque à Robert Pires, un autre Marseillais.

« Muscle ton jeu ! »

Mais c’est surtout José Anigo qui l’a pris sous son aile. « Au club, José a un poids énorme, souligne Rémy. Il s’est tourné vers moi naturellement en me disant que Marseille était un club avec beaucoup de pression et qu’il fallait du culot. La discussion qu’on a eue m’a beaucoup apporté. »

Buteur contre Saint-Etienne (2-1) il y a dix jours, Loïc Rémy enchaîne désormais les titularisations. Contre Nancy (2-1), c’est même à la pointe de l’attaque qu’il a débuté la rencontre, avant de céder sa place à Jordan Ayew à cause d’une petite entorse à la cheville. Mais contre Lille, dimanche, il sera bien présent. Didier Deschamps le sait, désormais, Loïc Rémy peut tout changer.

C.Z. avec S.P. à Marseille