RMC Sport

Renard-Dupraz : pourquoi tant de haine

Pascal Dupraz

Pascal Dupraz - -

Hervé Renard, entraîneur de Sochaux, et Pascal Dupraz, coach d’Evian-TG, se retrouvent samedi pour le choc décisif pour le maintien. En froid depuis une altercation verbales en 2006, ils n’ont cessé de se « clasher » par médias interposés. Explications.

Ça y est, nous y sommes. Ce samedi, au stade Bonal aura bien lieu « la finale » pour ne pas descendre en Ligue 2 entre le FC Sochaux-Montbéliard, relégable et dans l’obligation de l’emporter, et Evian-TG pour qui un match nul sera synonyme de maintien en Ligue 1. Ce match, Hervé Renard l’a surligné en rouge lorsqu’il prit la succession d’Eric Hély chez les Lionceaux début octobre. Inspiré par le discours de l’ancien entraîneur de l’OL, Jacques Santini, qui avait « prédit » une finale du championnat contre Lens à Gerland en 2002, l’ex-sélectionneur de la Zambie a pris rendez-vous avec l’ETG ce 17 mai. 

Coïncidence, il aura face à lui un entraîneur qu’il connaît très, très bien. Entre Pascal Dupraz et Hervé Renard, le courant ne passe pas. Il n’est d’ailleurs jamais passé. L’inimitié remonte à 2006 lorsqu’une vive altercation verbale oppose les deux hommes lors d’un match de National sous les yeux de la mère du technicien sochalien. Pascal Dupraz entraîne alors Croix de Savoie, Hervé Renard Cherbourg. 

Dupraz le surnomme « l'acteur »

Originaires tous deux de Savoie, le premier, enraciné au point d’être proche des Savoisiens (les indépendantistes savoyards) a construit et emmené, en famille, l’ETG jusqu’en Ligue 1. Un peu à l’image du travail d’un Guy Roux à Auxerre. Quant au second, s’il est lui aussi très attaché à sa région natale, son parcours l’a conduit en Angleterre, en Chine et bien sûr en Afrique avant qu’il ne pose ses valises dans le Doubs. Deux itinéraires opposés qui ont contribué à « éloigner » encore un peu plus ces deux entraîneurs aux caractères volcaniques.

Lorsque le très médiatique champion d’Afrique 2012 prend les commandes de Sochaux à l’automne 2013, il ne faut pas très longtemps au public pour découvrir l’animosité qui anime les deux coaches. Au royaume de la langue de bois, Dupraz et Renard dénotent. Ils ne s’aiment pas et ils le disent. « Bien qu’ayant des origines similaires, on n’est pas du tout amis. Au moins, vous le savez », annonce Renard qui peut carrément s’imaginer dans un western : « Il n’en faut pas beaucoup pour sortir Monsieur Dupraz de ses gonds. Il a un revolver dans la poche. Dès qu’il y en a un qui dit un mot, il dégaine. Je connais l’énergumène. »

Vers une poignée de main glaciale

Ancien joueur professionnel (contrairement à Renard), Pascal Dupraz sait tacler : « Il n’y a pas de duel entre lui et moi parce que je ne le connais pas. Lui me connaît mieux que je ne le connais. Lui connaît tout (…) Nous sommes adversaires le temps d’un match. Lui a décidé d’être adversaire avec moi plus longtemps que la durée d’un match. C’est son problème. Si ça l’émeut, moi ça ne m’émeut pas du tout. » Il y a quelques semaines, Hervé Renard a reçu un SMS d’un joueur d’Evian. « Sais-tu comment Pascal Dupraz te surnommes ? L’acteur. » Renard n’apprécie pas.

Ce vendredi, à la veille du terrible rendez-vous, il a néanmoins souhaité apaiser les tensions et les esprits. « La seule chose que je puisse dire au sujet de ce monsieur, c’est que je suis originaire de Savoie et je le remercie amplement d’avoir ramené le professionnalisme en Savoie, a déclaré Hervé Renard. C’est grâce à lui. Il ne faut quand même pas qu’on se considère comme la chose la plus importante dans un tel match avec tel enjeu. » Renard a aussi confirmé qu’il serrera la main de Pascal Dupraz comme l’exige le protocole. Pas sûr que la poignée soit très chaleureuse. 

A lire aussi : 

Exclu - Deschamps porte plainte contre la compagne de Nasri

EN IMAGES : Ces prodiges ultra-précoces du football

Falcao finalement forfait pour le Mondial ?

Aurélien Brossier avec EJ et JP.