RMC Sport

Rennes : Christian Gourcuff recadre Ntep et défend sa compo

Christian Gourcuff, l'entraîneur du Stade Rennais

Christian Gourcuff, l'entraîneur du Stade Rennais - AFP

Christian Gourcuff, l’entraîneur de Rennes, a paru agacé ce lundi en conférence de presse. Dans son viseur, la sortie de Paul-Georges Ntep sur son poste axial et une question sur la compo défensive mise en place à Monaco (3-0).

C’est une première cette saison. Quarante-huit heures après la défaite du Stade Rennais à Monaco (3-0), Christian Gourcuff s’est énervé ce lundi en conférence de presse. Deux sujets l’ont irrité. La sortie médiatique de Paul-Georges Ntep sur son utilisation en attaquant axial ("Je trouve que ce poste est un peu réducteur : on me demande de faire des appels en profondeur, de jouer sur ma vitesse, mais je ne suis pas un joueur qui se réduit à ça"), ainsi qu’une question sur la compo défensive alignée au stade Louis-II.

A lire aussi >> Falcao buteur, le doublé-express de Lemar : les tops et les flops de Monaco-Rennes

"C’est très clairement un manque de maturité dans l’expression, a d’abord répliqué Christian Gourcuff à Paul-Georges Ntep. Ma préoccupation, c’est que le Stade Rennais soit le meilleur possible. Et que Paul-Georges s’exprime aussi le mieux possible. C’est un manque de maturité, c’est tout. Il y a une caisse de résonnance évidemment, parce que si c’est Wesley Saïd qui dit la même chose, ça a moins d’impact. C’est vous qui la créez, ce n’est pas nous."

A lire aussi >> Rennes-Guingamp : le nom de ''Celtico'' est déposé, mais ça ne plait pas à tout le monde

Une compo défensive ? "Une aberration de dire ça"

Quant au fait d’avoir commencé à Monaco avec de nombreux éléments au profil défensif (Zeffane, Mexer, Mendes, Bensebaini, André, Baal, Danzé, Fernandes), l’entraîneur rennais a assuré que ce n’était pas du bétonnage mais un beau 4-4-2. "Comme je l’ai dit après le match, dans le passeport de Medhi Zeffane et de Ludo Baal, ce n’est pas écrit latéral, a clamé Gourcuff. Si vous n’avez pas vu que l’on a joué en 4-4-2 à Monaco, je ne peux pas faire grand-chose pour vous. Il faut arrêter d’être simpliste comme ça. A ce moment-là, on a joué avec sept défenseurs à Monaco ? C’est une aberration de dire ça. La question n’a pas lieu d’être." C’était l’heure de la leçon.

la rédaction avec XG